Bilan 2022 et objectifs 2023 de ma 3ème année de freelance en communication digitale

Cette année fut ma troisième année complète à mon compte et une année un peu particulière car je suis devenue maman pour la deuxième fois. Forcément, j’ai dû adapter mon emploi du temps même si je n’ai pris qu’une semaine totalement off afin de profiter et de construire le lien avec Gaspard, bébé sourire qui fête ses 8 mois dans quelques jours.

Ce que j’ai accompli

Cette année, mon activité s’est décomposée de la façon suivante :

  • Mes clients en production de contenu digital : création de contenus pour leurs réseaux sociaux et leur site web

2 clients long terme, 9 clients court terme, 40% de mon temps et 70% de mon chiffre d’affaires

  • L’animation de mon podcast L’aléa : recherche d’invités, écriture d’interviews, interviews, montage, mise en ligne, travail avec les sponsors

15 invités, 30% de mon temps et 5% de mon chiffre d’affaires

  • L’animation d’évènements business et développement personnel online et en présentiel

3 évènements, 10% de mon temps et 20% de mon chiffre d’affaires

  • L’animation de mon compte Instagram @laufromparis : réflexion, écriture, collaborations avec des marques

Une trentaine de collaborations, 10% de mon temps et 5% de mon chiffre d’affaires

  • Des projets d’écritures : rédaction d’une guide sur Dubaï édité chez Little Voyageurs + projet secret

10% de mon temps

Des belles victoires

Cette année, j’ai savouré les fruits de mes coachings passés avec Anne Cazaubon ou encore Mathilde Corgnet avec qui j’avais lancé mon entreprise : Le Studio by Lau. Mathilde m’avait aidée à trouver le juste équilibre entre mes rêves et la réalité, ma vie de maman et d’entrepreneuse et mon fil rouge : celui de raconter des histoires autour de marques, de personnalités à travers l’écrit et l’audio puis accompagner mes clients, invités, interlocuteurs à créer la leur. Trouver cette mission qui m’accompagne au quotidien donne du sens à mes action.

L’année dernière, je terminais l’année avec une offre (mon accompagnement pour créer son podcast) qui ne me correspondait ni en termes de temps passé ni en termes de rentabilité financière. Ma victoire fut de faire un point sur mon business plan afin de me recentrer sur ce qui me rapportait tout en me passionnant : à savoir l’animation de mon podcast, d’évènements, la production de contenus écrits pour moi et mes clients et la mise en avant de marques via les collaborations.

Pour aider ceux qui me contactent au quotidien, je suis en train de mettre à jour ma formation podcast tout en relançant mon offre « Inside Podcast » dont le principe est 1h d’appel pour répondre à vos questions. J’ai fait bénéficier plusieurs fois mes clients de cette offre avant la fin de ma grossesse et j’ai eu de très bons retours.

Côté clients en production de contenus écrits, j’ai eu 2 clients réguliers sur toute l’année : un dans l’art de vivre et un en décoration. Cela représente une victoire pour moi parce que le long terme était ma clé pour être rentable et confortable. Je suis également intervenue sur des missions ponctuelles : une stratégie digitale, des articles pour des blogs d’entreprises, de la rédaction de « légendes » Instagram et des piges journalistiques. Ces clients ont tous été trouvés via ma création de contenus sur Instagram et LinkedIn ainsi que par la plateforme « Malt ».

En 2022, j’ai également repris les collaborations sur mon compte Instagram (après un arrêt de 2 ans.) J’ai pris plaisir à présenter des belles marques engagées, en véhiculant leurs valeurs et leur histoire. Pour ne citer qu’elles : Ombrelles, Bloomy kids & co, Élhée… Un épanouissement au quotidien !

En ce qui concerne les projets d’écriture, j’ai écrit et sorti le guide kid-friendly sur Dubaï édité chez Little Voyageurs. Un joli recueil dont je suis fière.

Quelques frustrations et difficultés

Concernant la partie interviews et animation d’évènements, j’ai été plusieurs fois frustrée puisque – loin de Paris – j’ai dû décliner des propositions d’animation de podcast de marques ou d’interviews en présentiel. Point qui change cette année puisque nous rentrons en France dans quelques jours.

D’un point de vue plus personnel, je me suis sentie un peu (très) fatiguée de gérer fin de grossesse / accouchement / jeune bébé à la maison sans bénéficier d’un conge maternité digne de ce nom.  Je ne souhaitais absolument pas devoir arrêter la collaboration avec mes clients mais j’ai refusé toute nouvelle demande entrante car je puisais déjà dans mes réserves. Bon la question ne se posera plus car a priori, nous sommes au complet, pas d’autres enfants en vue. 🙂

L’angoisse (qui n’est pas liée au travail) s’est également manifestée à de très nombreuses reprises, ce qui a bien sûr pu impacter ma capacité de travail. L’avantage est que je suis sur la bonne voie pour le gérer de mieux en mieux.

Mon syndrome de l’imposteur est une nouvelle fois venue frapper à la porte cette fois-ci dans la fixation de mes prix. J’ai accepté des missions par amour de la thématique mais également par peur du manque à des prix qui n’étaient pas en adéquation avec mon savoir-faire et mon niveau d’expérience.

Mes finances

Hallelujah, cette année fut la première année en tant que freelance où mon salaire était équivalent à ce que je gagnais en CDI. Soit une augmentation de plus de 50% par rapport à l’année passée. Un beau soulagement. Mon chiffre d’affaires aurait pu être encore plus haut si j’avais accepté toutes les demandes entrantes mais c’était impossible avec ma situation personnelle.

Mes achats professionnels ont été inchangés toute l’année. Il s’agit d’outils (Canva, Notion, Acast) et de mon thème astral avec Mathilde Corgnet. Je n’ai pas investi dans de nouveaux coachings ni formations.

Mon organisation

Cette année, je m’étais fixée une règle d’or : ne pas travailler le weekend (à part quelques photos et textes pour Instagram) et je l’ai plutôt bien respecté ! L’année d’avant, je travaillais 6 jours sur 7 et ça avait pu générer des tensions dans mon couple. On a donc profité à fond en famille des piscines, plages et tout ce qu’a pu nous offrir cette vie dubaïote.

En termes de productivité, je suis plus efficace le matin, c’est indéniable. Je place donc sur la période 8h30-12h tous les sujets demandant de la réflexion (stratégie digitale, de communication, concepts de posts, préparation de mon intervention ou d’interviews lorsque je suis sur des évènements…) et l’après-midi jusqu’à 17h30 tout ce qui touche à la rédaction ou le montage.

Je prépare également mon emploi du temps le dimanche avec ma to do de la semaine en notant les tâches et le temps passé par tâche. Cela me permet de tout avoir en tête et de ne rien oublier. Depuis que je fais cela, je suis beaucoup moins dispersée. J’aimerais également à l’avenir avoir des jours dédiés à certaines activités. Par exemple les interviews les lundis et mardis matin, etc.

Je l’avoue, pas mal de FOMO cette année et trop de temps passé sur les réseaux notamment Instagram. Une résolution pour cette année est de ranger mon téléphone lorsque je travaille pour ne pas avoir le réflexe de trop souvent le regarder.

Les rencontres qui ont marqué mon année

 Que de très belles rencontres et cercles cette année…

  • « Les fées » : un collectif dont la mission est de partager son savoir dans le domaine de la médecine holistique et du développement personnel. J’ai été fière et honorée d’intégrer le collectif durant deux belles années. J’y ai notamment animé mon atelier « définir un side-project qui a du sens »
  • Les sœurs Natacha Calestrémé et Lydie Castells

Natacha Calestrémé a récemment écrit le livre « Trouver ma place : 22 protocoles pour accéder au bonheur » dans lequel elle propose d’identifier précisément les liens entre ce qui nous freine et nos épreuves, personnelles ou héritées de notre famille. Lydie Castells, numérologue, nous explique comment nous pouvons mieux nous connaître, maximiser le potentiel de nos vies et celles de nos enfants grâce à la numérologie.

Deux rencontres, deux claques dont les enseignements m’accompagnent au quotidien.

  • Hélène Duval et Alix Petit, deux entrepreneuses parisiennes déculpabilisantes, naturelles et positives qui nous expliquent avec beaucoup d’humilité la façon dont elles sont parvenues à transformer leur passion en business grandissant. Ecouter leurs interviews ici. 

Et beaucoup d’autres bien sûr que je vous propose de découvrir sur le podcast 🙂

 Mes leçons

  • Crier ce que je veux au monde ! Et ne pas avoir peur de le faire. Dans la vraie vie et sur les réseaux. Qu’est-ce que l’on perd ? Je me suis rendue compte en discutant parfois avec des relations très proches qu’ils n’étaient pas conscients de mon véritable « why ». Par exemple, avec mon podcast, mon objectif est de le faire connaître de plus en plus, d’avoir des invités de plus en plus reconnus dans leur profession pour me créer des opportunités dans ce milieu : animer d’autres podcasts, des évènements, avoir des chroniques à la radio, à la télé… la passion de l’interview et être porteuse de messages qui ont du sens ne m’ont jamais quittée.
  • Bien utiliser mon temps en faisant 80% de payant, 20% de gratuit ET en augmentant mes tarifs. Entre nous, ma première année de freelance, le ratio n’était pas respecté du tout. Et puis un jour, j’ai fait un pacte avec moi-même : la majorité de mon temps devait être consacré aux projets qui me rapportent. Tout le reste devait être secondaire. Depuis, je n’ai jamais dérogé à la règle.
  • Le coaching, c’est la vie. Ils participent à la connaissance de soi-même et sont de formidables tremplins pour évoluer personnellement et professionnellement. Cette année, j’ai notamment fait mon thème astral avec Mathilde comme je le disais précédemment et fait une séance de Thetahealing avec Camille Beclin pour harmoniser ma relation à l’argent. Des rencontres inestimables pour mon business.

Mes apprentissages 

Mes apprentissages et choses que je souhaite faire / continuer

  • Poursuivre dans la lancée : 20% gratuit – 80% payant
  • Créer du contenu régulièrement pour attirer mes clients idéaux sur Instagram et LinkedIn en n’hésitant pas à parler de ce que je fais (et de ce que je souhaite faire !)
  • Établir mon planning à l’avance comme je le fais aujourd’hui en essayant de grouper les activités de même nature les mêmes jours (pour moins de charge mentale)

Les choses que je souhaite supprimer / améliorer

  • Gérer davantage mon temps en éloignant mon téléphone pour être plus focus sur chacune de mes tâches.

Mes objectifs professionnels et personnels pour 2023

  1. Doubler mon chiffre d’affaires mensuel en ayant la même charge de travail d’ici la fin 2023 en :
  • Misant sur mes 3 activités : conseil et production de contenus digitaux / animation de podcasts et d’évènements / mise en avant de marques via une collaboration sur mes médias
  • Générant des revenus passifs en commençant par la relance de ma formation podcast qui devra être suivie en autonomie. Je pense également à créer un petit produit de mon atelier « créer son side-project qui a du sens »
  • Augmentant mes prix généraux

Pour ce faire, continuer à créer du contenu digital sur mes plateformes et développer mon réseau en ligne et hors ligne.

  1. Développer mon podcast L’aléa en maintenant le rythme d’1 interview par semaine et en n’ayant que des personnalités référentes dans leur domaine.
  1. Créer un évènement physique autour de mon podcast L’aléa : soirée d’anniversaire, interviews en live, spectacle… je réfléchis.
  1. Travailler 1h par jour sur mon projet secret avec un objectif de sortie fin 2023 (même si je ne maîtrise pas tous les timings). J’espère pouvoir vous en parler avant que ça ne sorte !
  1. Me faire accompagner psychologiquement sur toute l’année pour mieux gérer mes angoisses…
  1. Changer d’air un weekend par mois en couple ou avec les enfants et faire au moins 2 escapades de quelques jours en amoureux.
  1. Marcher au minimum 30 minutes par jour et respecter le ratio 20/80 culinairement parlant : 20% de « shit meal » 80% de nourriture saine en adoptant le régime méditerranéen caractérisé par :
  • Une consommation quotidienne de fruits, légumes, noix, graines, céréales, légumineuses, yaourt et fromage de brebis, huile d’olive, ail, oignon, épices, aromates
  • Plusieurs fois par semaine de poissons ou fruits de mer
  • Quelques fois par semaine d’œuf et volaille
  • Quelques fois par mois de viande rouge, produits sucrés ou transformés

Et voilà pour ce bilan de l’année ! Je suis ravie de l’avoir partagé avec vous et on se retrouve l’année prochaine avec ce type d’article pour faire le point. N’hésitez pas à partager en commentaires vos propres accomplissements et objectifs pour l’année à venir, c’est toujours un plaisir d’échanger avec vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s