Ensuite, restau bio, sain et branché du 1er

bonne-adresse-saine-paris

Les papilles en ébullition aujourd’hui puisque je vais vous parler d’une toute nouvelle adresse pour manger sain et pas cher à Paris ! Il s’agit ici du restaurant Ensuite situé au 27 Rue des Petits Champs dans le 1er arrondissement parisien. Quand j’y suis entrée, je me suis tout de suite senti très à l’aise… C’est un véritable coup de coeur ! De longues tables en bois, une guirlande lumineuse, des tableaux contemporains et surtout un présentoir totalement ouvert ! Je me suis tellement régalée que j’étais obligée de vous présenter les 3 supers gars de 26 ans qui se cachent derrière le restaurant. Je revêt donc ma casquette de journaliste et… c’est parti !

ensuite-restaurant

Bonjour Alex, c’est donc toi et tes deux compères qui êtes derrière le restaurant « Ensuite » ! Quel plaisir de t’accueillir par ici. Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Ravi également ! Alors nous c’est très simple : Alex, Boris et John, trois aventuriers de 26 ans, passionnés par les différentes cultures culinaires du monde ! Après avoir vécu à Los Angeles, New York, Dubaï et Sydney, nous avons imaginé une cuisine inspirée des plus belles recettes. Le travail du goût, l’authenticité des produits et la préservation des nutriments sont les piliers de notre éthique alimentaire.

D’où vient ton goût pour la food ?

J’ai une maman passionnée de cuisine (ça aide :)) En ce qui me concerne, je ne suis pas passionné de food mais plus du service qu’il y a derrière. J’aime le travail en salle, être au contact des clients, découvrir qu’ils aiment un plat (ou non !)

Peux-tu nous présenter le restaurant, son concept, l’ambiance que vous avez souhaité créer ? 

Le restaurant, nous en rêvons et y travaillons depuis deux ans… Nous avons commencé par proposer des tartines avant d’arrêter deux jours après. Les gens n’adhéraient pas…

« Ensuite » est donc devenu l’endroit ou les gens viennent manger des plats beaux et bons qui respectent leur corps. Notre véritable valeur ajoutée sont nos jus préparés à la minute devant les clients. Les fruits et légumes sont pressés à froid. Ainsi, leur goût reste authentique et leurs bienfaits sont conservés. En terme d’ambiance, nous nous sommes vraiment attachés à casser l’image de la restauration rapide saine et à miser sur une atmosphère moderne, cool, décontractée avec des matériaux bruts (bois). Nous avons envie qu’on s’y sente bien, à l’aise.

Pourquoi « Ensuite », quel est le message derrière ?

Haha, c’est vrai que ce n’est pas directement évident. Nous proposons de ce que l’on appelle des « superaliments » dotés de capacités nutritionnelles supérieures aux autres. Nous avons opté pour « Ensuite »en référence aux bienfaits que ressentent les clients après avoir mangé chez nous : énergie multipliée, plaisir… Nous travaillons en étroite collaboration avec une naturopathe qui nous aide à sélectionner les meilleurs ingrédients.

Quelles sont vos sources d’inspiration quant au choix des produits sélectionnées dans votre restaurant ?

Nous nous approvisionnons au marché de Rungis pour nos légumes, fruits, poissons et produits secs.

Nos fournisseurs travaillent principalement avec des producteurs locaux. Ce travail de proximité nous permet d’avoir un contrôle sur la traçabilité et la qualité de nos produits. C’est également un moyen de soutenir les agriculteurs et producteurs d’Ile de France.

A ce jour, plus de 80% des ingrédients de notre carte de jus et shakes sont issus de l’agriculture biologique. Et ce n’est pas fini! Notre objectif est de proposer une carte 100% bio!

Quel est votre coup de coeur sur la carte ? 

Pour moi, ce sont les jus. J’en bois un par jour ! J’ai une préférence pour les deux jus verts et précisément le Rehab (Choux Kale, Broccoli, Pomme Granny, Concombre, Citron vert)

Et si vous n’aviez pas lancé votre restaurant, qu’auriez-vous aimé vendre ou faire ?

Je pense que j’aurais fait carrière pour devenir directeur d’hôtel… mais je ne l’aurais pas été avant 50 ans ! Pas de regret, bien au contraire. Par contre, l’objectif est le suivant : si nous n’ouvrons pas un second restaurant dans l’année, nous fermons.

Parlons un peu de vous avant de nous séparer, quel est votre quartier parisien préféré, votre bonne adresse pour manger et enfin, un petit secret qui se cache derrière Ensuite ?!

Ok, Ok ! Mon endroit préféré à Paris : Le Canal Saint Martin ! Les bars, les restaurants… j’aime tout et j’y vis. Une bonne adresse pour manger… je conseille le Keller sur les Champs Elysées, une merveille !

Un petit secret ? Um….. Ok mais alors il faut que ça reste un secret hein… Nous ne mangions pas vraiment healthy à la base… et on a clairement changé de vie !

(Un secret ne reste jamais secret pour mes lecteurs 😉 )

Merci Alex pour ces bonnes adresses et merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Et vous autres, n’hésitez pas à aller leur faire un coucou dans son restaurant, ils sont tout aussi adorables en vrai qu’ils en ont l’air dans cet article ! Et voici quelques photos des plats que l’on peut y retrouver. Amis parisiens, je vous le conseille ! 

ensuite-restaurant-paris

img_9274-1

nk8_1337_lt

img_6289-1

img_6296-1

img_1838-2

ensuite-fondateurs

Ensuite 
27 Rue des Petits Champs Paris 1er
Ouverte du lundi au samedi de 9h à 19h sur place ou à emporter !

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Live By Night

AFFICHE_MAIN_ONE_SHEET_LIVE_BY_NIGHT_120x160cm.indd

D’après l’ouvrage « Ils vivent la nuit » de Dennis Lehane et réalisé par Ben Affleck, le film sortira ce mercredi (le 18 janvier) avec dans les rôles principaux Ben Affleck, Zoé Saldana, Sienna Miller, Chris Cooper et Elle Fanning.

Hier soir, j’ai eu la chance d’assister à la projection en avant-première à l’UGC Bretagne sur les Champs-Elysées et de rencontrer Ben en personne ! Retour sur cette soirée. 

Synopsis : Boston, dans les années 20. Malgré la Prohibition, l’alcool coule à flot dans les bars clandestins tenus par la mafia et il suffit d’un peu d’ambition et d’audace pour se faire une place au soleil. Fils du chef de la police de Boston, Joe Coughlin a rejeté depuis longtemps l’éducation très stricte de son père pour mener une vie de criminel. Pourtant, même chez les voyous, il existe un code d’honneur que Joe n’hésite pas à bafouer : il se met à dos un puissant caïd en lui volant son argent et sa petite amie. Sa liaison passionnelle ne tarde pas à provoquer le chaos. Entre vengeance, trahisons et ambitions contrariées, Joe quittera Boston pour s’imposer au sein de la mafia de Tampa…

Mon avis : Je ne suis pas une spécialiste des films de gansgter (ni une spécialiste de rien du tout d’ailleurs) mais je me suis sentie touchée par la démarche artistique de Ben (Oui Ben et moi sommes intimes maintenant depuis qu’il m’a frôlée en se rendant sur la scène du cinéma) que ce soit à Boston ou Tampa. Contre toute attente, j’ai apprécié les scènes de fusillade et course-poursuite que j’ai trouvées bien ficelées. Entre vengeances, trahisons et passions amoureuses, tous les ingrédients d’un film réussi sont là. Je me suis retrouvée projetée dans ce film noir, transportée par des dialogues, tantôt sanglants, tantôt caressants, mais toujours percutants pour le pur plaisir des spectateurs. Bien que l’histoire ne soit pas des plus originales, Live By Night est un beau film, jamais ennuyeux, parfois drôle (sous sa violence apparente), parfois émouvant et j’ai passé un excellent moment.

Les acteurs, quant à eux, semblaient être taillés sur mesure pour ce film. Sienna Miller, Elle Fanning et Zoe Saldana sont, chacune, parfaites dans leur rôle impactant de près le personnage central interprété par Ben Affleck.

Je vous invite à aller faire un tour sur From Paris pour une critique plus complète.

live-by-night

live-by-night-critique

LIVE BY NIGHT

live-by-night-film

live-by-night-20166151

Alors, vous irez le voir ?

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Un long week-end aux Sables d’Olonne : mes coups de coeur

sables-dolonne-ocean

Vous saviez que les Sables d’Olonne sont connus depuis des années dans le monde entier grâce au Vendée Globe ? Ce qui m’a valu, au moins, de pouvoir les placer sur une carte lorsque l’amoureux/le copain/le +1 (laissez moi le temps de trouver sa dénomination) m’a annoncé qu’on y allait pour le weekend. Les jolies choses aux Sables d’Olonne : la grande plage considérée comme l’une des plus belles plages d’Europe, l’odeur marine, des fruits de mer qui séduiront même ceux qui ne jurent que par les poissons du Pacifique, la promenade au bord de mer, la beauté des paysages et surtout, surtout le côté brut, authentique de la ville.

Finalement, nous n’y avons passé que 3 jours, 3 jours dans sa maison de famille au doux rythme ralenti, alternant entre dedans et dehors, plaid et tasse fumante d’un côté, grande bibliothèque et albums photos usés de l’autre. Il y avait… les lits fait-défaits et les petits-déjeuners partagés qui traînent. La lumière qui déborde dans la chambre jaune jusqu’à découvrir chaque grain de poussière, mes cheveux que je lisse à peine puisqu’ils s’emmêleront dans l’air. (l’humidité n’a jamais été une bonne alliée) : les habitudes – qui n’en sont pas – des jours heureux, entrecoupées de nouvelles conversations, de mots murmurés, de secrets inavoués, fenêtre ouverte sur le ciel bleu, les roches, les commerces de quartier que l’on ira bientôt retrouver.

3 jours mais bien assez pour pleinement apprécier…

… Aux Sables d’Olonne, j’ai aimé :

  • Déjeuner aux Fleurs de Thym des fruits de mer et des filets de sardines farcis aux olives et pignons de pi dans un cadre chaleureux face au port de pêche.
  • Nous prendre en photo sous tous les angles sur la grande plage au sable fin, ne pas pouvoir m’empêcher de toucher l’eau – très très froide et chercher les coquillages.
  • Me balader entre les vieilles pierres et les nouveaux bâtiments, (cassant un tout petit peu le charme des Sables…)
  • Le phare au bout de la jetée, et les souvenirs d’enfance qui lui reviennent. Capter un peu de joie illimitée, de la tendresse que l’on éprouve toujours pour les vieilles histoires – légèrement déformées par le temps, sublimées par la vie passée.
  • Goûter yeux fermés la délicieuse gâche vendéenne, spécialité culinaire.
  • Les tonnes de nuances possibles de rose, d’oranger, de jaune. Les couchers de soleil sur l’eau sont définitivement les plus sublimes.
  • Le bruit des vagues, et le silence en même temps sur les rochers de la côte sauvage où tout le monde se promène, et puis observe. Tous, nous baignons dans le gris et la brise, purifiés.

Et si j’y retourne ?

N’oubliez pas, je n’y ai passé que trois jours… mais si j’ai l’occasion d’y retourner, je ne manquerai pas de :

  • Me balader dans le Quartier de l’Ile de Penotte connu pour son art de rue, ses maisons typiques et décorées de mosaïques constituées de coquillages multicolores

Processed with VSCO with e4 preset

sables-dolonne-weekend

sunset-sables-dolonne

port-sables-dolonne

sables-dolonne-ocean

ET VOUS, AVEZ-VOUS EU LA CHANCE OU L’ENVIE DE DÉCOUVRIR LES SABLES D’OLONNE ?

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Mes 10 applications préférées pour la nouvelle année

0l9a3651-6

Avant toute chose, j’espère sincèrement que votre année sera merveilleuse. Je vous souhaite – et je me permets de citer ces jolies pensées – de dire « oui » au bonheur, « non » à la mauvaise humeur, « peut être » à l’avenir et « je ne t’oublie pas » aux souvenirs. Je vous souhaite de dire « adieu » au stress, « pourquoi pas » à la paresse, « j’ai compris » aux erreurs, « plus jamais » aux jugements de valeur. Je vous souhaite enfin de dire « pardon » à la peine et « bye bye » à la haine, « heureusement que tu es là » à l’humour, « pour toujours » à l’amour. Quelque chose me dit qu’en appliquant tout cela à soi-même et en réussissant à vivre au jour le jour, notre année 2017 sera fantastique, vous n’êtes pas d’accord ?

L’année dernière, je formulais – depuis New York – mes résolutions sur le blog, c’était simple hein, on y parlait de bienveillance, de douceur, de voyages, d’acceptation aussi et – je suis heureuse de voir – qu’une année après, je les ai presque toutes respectées. Pour 2017, j’ai décidé de les prendre sur Instagram tout le long du mois de Janvier et de vous faire un poste ici qu’en général vous aimez : les applications mobiles. Mon dernier, intitulé “Les applications préférées des expatriés”, avait même été repris par Glamour ! (#minifierté). Bref, vous trouverez dans cet article mes 10 petites application qui m’aideront dans l’application de mes résolutions, n’hésitez pas à partager les vôtres 😉

Pour manger mieux : MyFitnessPal

myfitnesspal

Je connais cette appli depuis Hong Kong et je dois dire, même si je ne l’utilise pas quotidiennement, je l’aime vraiment beaucoup. Le principe ? J’enregistre tout ce que je mange dans un journal quotidien. En plus de créer une vraie communauté (avec d’autres utilisateurs qui alimentent eux aussi la base de données), MyFitnessPal propose de synchroniser les performances enregistrées par d’autres applis, comme Runtastic, ou des montres connectées. Idéal pour dresser un bilan vraiment complet des calories avalées ET brûlées dans une journée !

Pour cuisiner : How to cook everything

how-to-cook-everything-application

Cette année, j’ai VRAIMENT envie de me mettre à cuisiner… Si j’ai pas mal enchaîné les repas à l’extérieur, je trouve qu’il n’y a rien de mieux de confectionner des recettes pour ceux que l’on aime. J’ai déjà commencé et cette appli m’accompagne tout en me donnant de l’inspiration. Facile à utiliser, l’application inclut un moteur de recherche de recettes et une rubrique favoris pour y classer celles que vous préférez. De plus, vous bénéficiez de conseils donnés par le chef Bittman comme la manière de cuisiner des dîners rapides et réussis. Enfin, How To Cook Everything propose des listes de shopping vous permettant d’y noter les ingrédients dont vous avez besoin pour votre prochaine recette. Et vous pouvez même partager vos recettes favorites avec vos amis sur Facebook et Twitter !

Prix : 9,99€

Pour vous relaxer : Headspace, Petit Bambou

headspace-app-images

Headspace en anglais / Petit Bambou en français. Pour ma part, j’utilise la seconde que je trouve très bien. Chaque séance permet de se construire une « boîte à outils mentale ». Chaque leçon, chaque exercice, chaque image est un nouvel outil que vous pourrez utiliser dans votre quotidien pour résoudre des problèmes, débloquer des situations et in fine … maîtriser davantage votre mental.

Prix : Programme d’initiation gratuit puis 6,99€/mois ou 4,99€/mois avec un engagement annuel.

Pour apprendre une nouvelle langue étrangère : Duolingo

duolingo-application

Allemand, anglais, espagnol, italien… Cette appli est une petite pépite pour apprendre une nouvelle langue… GRATUITEMENT et efficacement ! Selon The Wall Street Journal, elle est : « de loin la meilleure application gratuite pour l’apprentissage des langues. » L’appli vous permet à lire, écrire, comprendre et parler sur le système du jeu : vous perdez une vie lorsque vous faites une erreur et vous gagnez des points lorsque vous terminez une leçon. Une étude indépendante a montré que 34h sur Duolingo sont équivalentes à un semestre complet en université. Perso, je valide mon anglais et je me mets cette semaine à l’espagnol 🙂

Pour se créer de nouvelles habitudes : 21Habit

21habit-application

Arf… désolée les non anglophones car l’app n’existe qu’en anglais… mais je la trouvais tellement géniale. Le principe ? 21 jours pour adopter une habitude de votre choix quelle qu’elle soit ! Apprendre le piano, se coucher 1h plus tôt… A la formulation de votre nouvelle habitude, vous payez 21 dollars et si vous réussissez à vous y tenir, l’appli vous rembourse 1 dollar par jour pendant 21 jours. Si vous échouez ? L’application distribue votre argent à un organisme de bienfaisance ! Bref, au final, vous ne perdez rien et vous faites une bonne action quoi qu’il arrive.

Pour mieux gérer vos dépenses : Pocket Expense

Là, je vous avoue utiliser depuis plus de 6 mois maintenant le tableau excel de gestion des dépenses crée par Alexandre Jouanne de l’excellent blog Jouanito. Cela faisait d’ailleurs longtemps que je voulais vous le partager tant je le trouve bien fait ! Personnellement, il m’a beaucoup aidé, moi qui avait un peu de mal à y voir clair 🙂 En terme d’applications, j’ai téléchargé Pocket Expense, la plus simple que j’ai trouvé ! Celle-ci vous propose tout simplement d’entrer en début de période la somme dont vous disposez. Au fur et à mesure, vous pouvez entrer toutes vos dépenses et ainsi déceler vos plus gros postes de dépenses chaque mois. Vous pouvez également définir un seuil d’alerte pour être averti avant de vous retrouver dans le rouge.

Pour rester en forme : Nike+ Training Club

Est-ce que cette année sera la bonne ? Est-ce que cette année, comme par magie, je deviendrai accro au sport comme…. 2×2 mois dans ma vie ? Si jamais le miracle se produit (vous serez prévenu), il sera temps de se ruer vers cette appli Nike+ Training Club ! Conseils d’experts, des entraînements pour tous les niveaux, suivi de vos runs… Parfaite !

niketrainingclub

Pour consommer mieux :90 joursUne bonne chanceFruits et Légumes de Saison

Cette année, j’aimerais apprendre à vivre avec MOINS, à jeter MOINS donc à consommer MIEUX. J’ai déjà commencé avec de petites choses toutes simples comme (désolée pour le non glam’) faire pipi dans la douche (une chasse évitée, une), arrêter toute consommation de sopalin (et utiliser des éponges ou des chiffons microfibre, pas trop difficile si ?), ne plus utiliser des couverts en carton (faire ta vaisselle ne durera pas plus de 15 minutes promis), utiliser l’un de mes (1000) tote bags pour faire les courses (n’importe lequel fera l’affaire !)… Bref, ces trucs du quotidien qui coûtent MOINS CHERS et qui sont BEAUCOUP PLUS écolo. Dans les applis donc ?

90 jours : cette application est un assistant personnel de transition écologique qui vous accompagne au quotidien pour vous aider à adopter les réflexes d’une consommation responsable et à changer vos habitudes, pas à pas. Un peu à la manière d’un coach sportif, on vous propose des challenges. Quand votre premier défi est réussi, l’application vous propose de passer au suivant, et ainsi de suite pendant moins de 90 jours.

Une bonne chance : une application qui nous met sous la main plein de choses pratiques pour nous aider à mieux conserver et à moins gaspiller notre alimentation. On trouve pour plus de 500 aliments des conseils sur les méthodes et durées de conservation des aliments crus ou cuits, préemballés ou en vrac, frais ou surgelés. Utile pour ceux qui (comme moi) ne savent pas trop si tel ou tel aliment doit être idéalement conservé dans le haut ou dans le bas du frigo.

Fruits et légumes de saison : comme son nom l’indique, cette appli nous indique quoi manger quand. On peut parcourir les mois (par glissement), switcher entre fruits et légumes en cliquant sur la barre de navigation ou en accédant par le menu. On peut aussi « mettre au panier » tous les ingrédients d’une recette ou ceux que l’on achète souvent et l’utiliser pour faire sa liste de courses. Il suffit alors de cocher/décocher les produits pour l’envoyer au bloc-notes de votre smartphone par exemple.

application-sante

Bon vous remarquerez qu’il n’y a en fait pas 10 mais 11. 😉

Et vous, quelles sont les applications qui vous aideront à tenir vos résolutions cette année ?♡

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

.

Merci 2016

merci2016

Si l’année 2016 avait été une personne, qu’aimerais-tu lui dire ? 

A l’aube des petits aux plus grands bouleversements, je tenais, comme chaque année et plus ou moins publiquement, vous me connaissez, à dresser mon bilan des 365 jours écoulés. Et cette année ce sera en merci que je l’achèverai. 

Merci  2016 pour ton lot de surprises , de joie, de rencontres, de doutes, d’incertitudes, de ratés qui font grandir. Un grand merci à toi janvier, à ce voyage à New York, et cette seconde rencontre avec celle que je considère comme amie indispensable à ma vie aujourd’hui, Caroline. Oh février… j’ai fait le choix de ne plus le voir, finalement. Ou est-ce lui, j’ai eu un peu mal. L’amour a une nouvelle fois laissé des traces. J’ai publié mes premier mots  – format papier – lu jour après jour vos mentions et remerciements – qui m’ont touchée. J’ai rencontré après des semaines d’emails interminables cette lectrice, Jennifer, devenue amie, eu avec elle mes plus beaux souvenirs de conversation : amour, amitié, psychologie, spiritualité… Et une prédiction – tu avais raison. Mars et Amsterdam. Avril et Annecy, les crèmes glacées, la rencontre avec ton petit garçon, toi, mon amie de Floride. Merci mai, les couleurs reviennent, l’exercice adoré de l’interview aussi. Nous rencontrons Jazzy Bazz, Jeremy Kapone, je télécharge snapchat, je manque de tomber d’un toit de Paris pour les besoins d’un shooting. En juin, nous réservons ce qui sera ma plus belle expérience de voyage : 10 jours en mer à sauter, nager, dormir, faire la fête, se découvrir, s’émerveiller, sans interruption. Juillet, les ruelles de Marseille, les calanques, la rencontre de Laura, de Morgane,  l’angine qui dure 3 semaines (ouais, c’était terrible), la recherche (enfin) d’un nouvel appartement et les dates que l’on enchaîne, à l’américaine.  Merci Août pour m’avoir donné la force de démissionner de Publicis, de quitter une véritable famille professionnelle, tellement parfaite que j’y ai fait entrer le petit frère. Un choix que j’ai un peu regretté, mais qui, je sais, est arrivé pour une raison : la vie. Septembre : mes 28 ans et de nouvelles ambitions pour cette année, celles de rencontrer peut-être celui qui, de prendre le temps pour le laisser entrer dans ma vie, au moins. Celle de créer de nouvelles choses, encore et toujours. Octobre ? Octobre. Novembre, Décembre, c’est les projets à 2 qui se dessinent. Comme par magie…

Vous avez remarqué qu’on ne dit jamais un peu merci, seulement ? On dit merci en entier. Merci pour ça, merci pour toi, merci pour eux, merci d’être là, merci pour tout, merci pour rien. Merci tout court. Merci en entier. Le merci n’est jamais entamé, pas terminé, esquissé, coupé. Et c’est quelque chose de terriblement beau, je trouve.

C’est important, de dire merci, je crois, vous ne trouvez pas ?

Alors merci merci 2016 d’avoir fait (un peu plus) grandir mes rêves ♡

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Vivons d’amour… et de pizzas

meilleure-pizza-paris

J’avais envie de vous parler de l’hiver qui vient taper à notre porte et de la comfort food qu’il est bon de retrouver pour se réchauffer. Vous le savez, je déteste le froid et si je suis la première à danser jusqu’au bout de la nuit sous 30 degrés, je ne pense qu’à manger et regarder des films une tasse chaude à la main durant presque 3 mois. Une marmotte moi ?

Donc. En attendant Noël, je crois que mon occupation favorite fut de partir à la conquête de la pizza parfaite et ce qui est bien ici, c’est qu’il y en a pour tous les goûts – et les budgets. Bienvenue à Paris, à Rome, à Amsterdam et même à New York…  oui, parce qu’en ce moment à Paris, beaucoup de lieux s’inspirent d’autres capitales… Qui s’inspirent elles-mêmes de Paris, impossible de passer à côté. 

Grazie

Ambiance : date assuré ! 

Je n’y suis allée qu’une seule fois… en sachant d’avance que j’y retournerai. Sous une lumière tamisée et lovés dans des fauteuils confortables, on y déguste des cocktails absolument déments et d’excellents produits directement importés d’Italie. Mes coups de coeur ? La Diva (Toamte, mozzarella, jambon cuit aux herbes, champignon et olives taggiasche). On remercie la famille Cohen : Stéphanie, la fondatrice, accompagnée de Julien, son mari, sa belle-mère, la fondatrice de Bonpoint, et enfin la créatrice du concept store Merci, Marie-France Cohen.

91 Boulevard Beaumarchais, 75003 Paris

grazie-paris_garance-dore_4

grazie-paris_garance-dore_5

grazie-paris_garance-dore_6

grazie-paris_garance-dore_9

grazie-paris_garance-dore_10

grazie-paris_garance-dore_11

grazie-paris_garance-dore_2

Kuccini

Ambiance : dej/diner entre amis

Situé rue Saint-Denis, Kuccini est LA bonne (et belle) adresse italienne de cette fin d’année 2016… Avec sa décoration soignée (signée par l’architecte de la Maison Plisson), son mobilier en bois, sa cuisine ouverte, sa bibliothèque de vins et sa grande verrière ouverte sur le trottoir, Kuccini propose une sélection de cicchetti (tapas à partager), une formule brunch et des spécialités italiennes par région spécialement cuisinés par un chef Milanais. Loup de mer et crème de polenta de Veneto, Agnolotti aux truffes et Burrata du Piémont, Spaghettoni avec Pecorino DOP et tomates fraîches de Rome, fritures de la mer de Sicile, Affogato de Sardaigne…  Kuccini saura vous faire plaisir !

165 Rue St Denis, 75002 Paris

Gemini

Ambiance : dej/diner entre amis ou date 

Oyé Oyé les gluten-free ( daamn mes légères intolérances sont toujours d’actualité)…

… 4 ans que Gemini existe, et depuis mars, un nouveau restaurant a ouvert dans la rue calme des Halles pour y apporter un vent de chaleur méditerranéenne ! J’ai eu la chance de m’y rendre lors d’un dîner et 1er coup de coeur pour l’ambiance joyeuse et conviviale.  Les pizzas sont bonnes, grandes, la mozzarella y est excellente. Allez-y quand vous êtes dans le coin, et donnez-moi des nouvelles !

16 rue des Halles 75001 Paris

gemini_1

gemini_2

gemini_3

gemini_4

gemini_5

gemini_6

gemini_7

gemini_8

gemini_9

gemini_10

gemini_11

gemini_12

gemini_13

Obermamma

Ambiance : dej/diner entre amis

Si vous n’avez pas vécu sur Mars ces deux dernières années, vous n’avez pas pu passer à côté. Après Eastmamma, Obermamma est la nouvelle folie orgasmique des parisiens… et je n’ai evidemment pas manqué le rendez-vous avec la meilleure pizza de Paris. Un petit conseil ? N’arrivez pas à 10 amis et apprenez à être patient 😉

107 Boulevard Richard Lenoir, 75011 Paris

obermamma

obermamma-paris

ober-mamma

Neromora

Ambiance : dej/diner entre amis

Une délicieuse cuisine traditionnelle du sud de l’Italie, un style simple et authentique à l’image d’Anna qui place le goût et la qualitéau coeur de sa démarche, une décoration originale et riche en références, comme ce portrait de la mythique actrice Sophia Loren affiché au fond de la salle…  Chez Neromora, on se sent comme chez soi ! Le temps d’un dîner, nous avons pu écouter les histoires d’Anna, l’adorable gérante tout droit venue de Naples, dans une ambiance chaleureuse. Si vous y passez, essayez de goûter les délicieuses pâtes à la truffe (Pasta con Crema di Tarufo et Funghi – à la crème de truffe) !

pizza

pizza-neromora

Et vous, quelles sont vos pizzas préférées à Paris ?

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Les parfums de Marly

parfums-de-marly-darcy

Dans la vie, il y a deux types de parfums. Les parfums sans caractère, sans saveur particulière, sans véritable odeur… Les flacons que l’on consomme machinalement, que l’on rachète après utilisation, qui ne créent pas l’histoire dans l’histoire, qui ne font pas ressurgir un souvenir… Un appartement, un voyage, un être aimé. Et il y a les autres, les parfums “pouvoir”, un pouvoir plus fort que le pouvoir de l’argent, plus fort que n’importe quel pouvoir, le pouvoir d’inspirer l’amour, le pouvoir d’inonder de beauté – donnant l’envie d’arrêter le temps pour se laisser aller à l’odeur, offrant un voyage dans le passé… souvent agréable. Ce sont ces parfums dont on ose à peine s’asperger tant on a peur de les terminer et de devoir s’en séparer. Et c’est dans cette deuxième catégorie que je classe les Parfums de Marly. Un si grand coup de coeur à l’approche des fêtes que je me devais d’y dédier un article.

Si je me plonge dans mon univers olfactif à moi, j’hume avec délicatesse l’odeur de l’ascenseur à St Cyp’, à l’époque ou j’étais bien trop petite pour appuyer sur le 5ème bouton, je vois un peu plus tard l’appartement de mamie maalouf, le Tartine et Chocolat de Cacharel aux notes câlines et légères que j’ai gardé longtemps. Avant la naissance du frère. Le pull-over de papy dans lequel je me nichais et ce flacon du bossu Notre Dame… qui a trainé longtemps dans mes coffres à jouet. Disons qu’à cette époque, je sous estimais l’intention des parfums. Je ne réalisais pas, que, des années après, je changerai – face à une odeur familière – de physionomie, d’attitude, de sentiments.

Et puis quelques années après, ma meilleure amie m’a offert mon tout premier parfum, Coco Chanel n°5, une évidence. S’en ai suivi Lee de Benefit que je ne peux plus sentir sans revoir mon tout petit, et premier, appartement du 6ème, Parisienne de Yves Saint Laurent, La vie est belle de Lancôme… J’en ai offert, j’en ai senti des tas, aimé plusieurs, porté quelques-uns. Mais, chacune de ces délicates notes me renvoient à quelque chose. Du soleil, des fleurs, un changement de saison, des sourires, un geste, de la lumière, un trajet paris new-york, un amoureux, des festivals, du bonheur, des sorties dans des parcs, des tenues légères, un premier stage en entreprise, et ces millions de pensées associées à une simple odeur parfumant notre peau.

En grande nostalgique des odeurs (maintenant je pense que vous l’aurez compris), je voudrais vous parler des parfums Marly dont toute la collection de parfums rares est sublime. Les parfums de Marly choisissent de raviver les fastes d’une sorte d’âge d’or de la parfumerie. Une parfumerie d’avant le marketing. D’avant la mondialisation. D’avant la massification. Les parfums de Marly renvoient à cette époque que – vous savez si vous me lisez depuis quelques temps – je vénère tellement : l’époque de la royauté…

… Le roi Louis XV cultivait deux passions dévorantes : les pur-sang et le parfum. À l’origine des « haras de France », qui abritaient probablement les plus beaux étalons d’Europe, le souverain a aussi fait de la ville de Grasse la capitale mondiale du parfum et donné ses lettres de noblesse à cet artisanat d’art et au métier de parfumeur. Histoire de concilier ses deux passions, Louis XV a passé commande en 1739 à Guillaume Coustou des fameux « chevaux de Marly », statues équestres qui ornaient la fontaine monumentale, parfumée, comme il se doit, à la demande expresse du Roi, comme toutes celles de la cour de France, baptisée par les autres monarchies européennes « la cour parfumée ».

Julien, créateur des parfums de Marly, est venu nous raconter son histoire il y  a quelques semaines, lors d’une soirée hors du temps. Il avait une ambition depuis tout petit :  insuffler du rêve dans une parfumerie qui en manque cruellement en proposant des jus “signés”, avec un parti-pris fort, des formules courtes, percutantes, directes, lisibles, où l’on retrouve comme des citations… Ses ingrédients préférés ? la vanille, la fleur d’oranger, l’héliotrope et le bois de Gaïac.

« Le parfum est une capsule de temps. Il a ce don de nous faire voyager. J’ai toujours aimé ce XVIIIe siècle où les chevaux et le parfum faisaient la fierté et la gloire de la France », raconte Julien Sprecher.

Un couvercle en or…

parfum_de_marly_athalia_1_9ebf127d6c

… un flacon noir, blanc, argenté ou doré

 

parfums-de-marly-women-darcy-eau-de-parfum-spray-46087

3 parfums féminins et 5 parfums masculins

Les miens ?

SEDBURY

Un « rêve de tubéreuse », fleur débordante de personnalité, au sillage lourd, qui aurait subi une transformation génétique pour s’habiller de douceur et de sagesse. Un cœur de tubéreuse, traitée en soliflore, chose assez rare aujourd’hui, adouci d’un peu de jasmin et d’iris pour la rendre plus tendre, moins narcotique, allongée langoureusement sur un lit de vanille, de patchouli et de vétiver.

Le parfumeur créateur : Natasha Côté (Givaudan)

MELIORA

Drôle de gourmandise fruitée qui rappelle un sorbet de fruits rouges framboise-cassis délicatement enveloppé de quelques pétales de rose. Un floral-fruité jovial, joyeux, pétillant, effervescent, qui marie une belle rose bulgare généreuse et lumineuse à des fruits rouges gorgés de soleil.

Le parfumeur créateur : Nathalie Lorson (Firmenich)

parfums-de-marky

De merveilleuses boutiques dans 6 villes en France

parfums-de-marly1

Retrouvez tout le détail des fragrances sur Parfum de Marly

Alors, lesquels vous inspirent le plus ?

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Article réalisé dans le cadre d’une collaboration avec Les parfums de Marly.

Sourires d’hiver, bonheurs de décembre

snow

× Les cinémas dans lesquels on se bouscule, pour voir des films nuls, juste pour avoir chaud et se blottir, les uns contre les autres. 
× Découvrir, dans un hasard qui fait bien les choses, la musique d’Ibrahim Maalouf. Assister à son concert des 10 ans, lui, entouré de M, Tryo, Amadou & Mariam, Soprano… Frissonner de plaisir face au choeur d’enfants invités à le rejoindre sur scène, danser, sourire, et puis être émue aussi.
× La buée sur les fenêtres et les mots doux que l’on écrit, juste comme ça. Est-ce que ça va laisser des traces ?
× The Sound Of Silence, Simon and Garfunkel

× Le petit plaisir par temps froid de s’immerger tous ensemble dans l’odeur (et la saveur) de mets libanais. La seule nourriture au monde qui me fait perdre la raison.
× Ne jamais retrouver la texture du kebbe de mamie maalouf. (oui je suis – peut-être- une cousine éloignée d’ibrahim)
× Les livres dans lesquels je ne me suis pas encore plongée mais la liste est longue : Le livre du Hygge, Meik WIKKING – Une année à la campagne, Sue HUBBEL et d’autres bijoux. 

Pendant ces douze années, j’ai appris qu’un arbre a besoin d’espace pour pousser, que les coyotes chantent près du ruisseau en janvier, que je peux enfoncer un clou dans du chêne seulement quand le bois est vert, que les abeilles en savent plus long que moi sur la fabrication du miel, que l’amour peut devenir souffrance, et qu’il y a davantage de questions que de réponses.

× Sourire à l’idée de faire plaisir.
× D’une nouvelle expérience professionnelle, avoir la sensation d’encore un petit peu plus me connaître, profiter cette fois-ci de ce temps offert pour ne plus se précipiter et faire les choses doucement, mûrement réfléchies et en accord avec moi-même.
× Paris qui s’illumine et le doré que je porte sans limite.

× Les mots qui touchent, ceux de Monica Lewinsky qui, après des années de silence, se décide à raconter son histoire. « On ressent l’humiliation plus intensément que le bonheur ou même la colère. » ou ceux de Florence Willaert, journaliste, souffrant de TAG (trouble anxieux généralisé). Je sais pas pourquoi mais cette dernière vidéo me fait penser aux mots d’une amie qui me manque aujourd’hui : un jour ou je me plaignais d’un petit défaut sur lequel je complexais, elle m’avait répondu : faut pas, c’est ce qui te rend humaine… Des années après, j’y pense dès que je me plains d’une bêtise.

× Un signe de ta part. Que je n’attendais plus.
× Et surtout, surtout, qui ne me touche plus.

× Te voir, et, parfois, me demander ou cela nous mènera.

neige-7

ET VOUS, QUELS SONT VOS PETITS ET GRANDS BONHEURS DE DECEMBRE ?

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Concours de Noël #LauAndXmas, je vous gâte !

glitter-clip

Cela fait un an et demi, tout de même, qu’un peu plus sérieusement qu’avant, je me suis autorisée à croire un peu en cet espace qui est arrivé un jour, l’air de rien, et qui m’apporte tellement – TELLE-MENT- en majeure partie grâce à vous. Cela fait un an et demi que j’ai ouvert deux documents drive sur lesquels je travaille pour vous proposer des choses dérivées, qui vous plaisent et qui m’animent. Ils ne sont pas encore remplis en intégralité, hein, parce que, je réfléchis, je suis occupée à autre chose mais surtout parce que c’est pas sérieux, tout ça hein, c’est pas sérieux.

Cela fait un an et demi que mon coeur s’emballe lorsque l’on me demande si le blog et tout ça autour pourrait devenir ma vraie vie, mon vrai travail, parce qu’au fond de moi, je sais très bien que c’est ce que je veux : raconter des histoires sur plein de formats différents, créer des trucs même si c’est pas révolutionnaire, faire des trucs vrais et auxquels je crois en fait. Cela fait un an et demi que je souris fort quand on me complimente et que ça fait très mal quand quelqu’un me critique, même si je les prends toutes, c’est constructif (et j’ai BEAUCOUP de chance que ça soit très rare.)

Cela fait déjà un an et demi que je « travaille » sans en avoir l’air, que je vous rencontre, que je vous pousse dans les bras d’Hong Kong avec l’envie furieuse de vous transmettre mon amour pour Paris, aussi. Un an et demi que je vois ce petit-grand bébé être de plus en plus lu et que tous les jours je souris, parce que si vous saviez comme c’est cool de recevoir autant juste en étant soi-même. Alors cette année, pour ce deuxième Noël vraiment ensemble, j’ai eu envie de vous gâter avec des cadeaux que j’ai, personnellement, chez moi, qui m’accompagnent au quotidien et qui, j’espère, vous plairont autant qu’à moi.

Vous êtes prêt(e)s à les découvrir ? Parce que je suis toute excitée de pouvoir vous les offrir ! ♡

Du 12 au 23 décembre, près de 200 euros sont à gagner par ici, mais également sur mon compte Instagram.

On commencera les samedi 10, dimanche 11 et lundi 12 décembre avec une Box Bijoux Linea Chic. ou la toute première box pour vous faire découvrir chaque mois un bijou unique de marque ou de créateur ! Enfin une box pour nous les filles 🙂 Vous pouvez vous abonner mensuellement ou l’offrir pour 1, 3, 6 mois ou 1 an.

box-bijoux

bijoux-zag

On poursuit les mardi 13, mercredi 14 et jeudi 15 décembre avec 3 très beaux cadeaux de ma marque chérie Maison Caulières : une bougie sensorielle Retour aux sources aux notes de figue-bergamote créant une atmosphère apaisante et réconfortante + une huile de bain parfumée Tourbillon Végétal + 1h de soin en institut pour vous chouchouter !

mc_automne-ok

Les  vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 décembre, l’un(e) d’entre vous repartira avec le sublime coffret polaire de la marque Dr Pierre Ricaud crée en édition limitée juste pour les fêtes ! Dans des tons bleus et argents venus des glaciers, ce ravissant coffret au décor polaire abrite 3 savons tout ronds au parfum gourmand et festif – senteur guimauve délicate et gourmande – + une bougie parfumée en édition limitée au parfum de guimauve doux et chaleureux qui ne quittera pas votre intérieur cet hiver.

packshot-parfum-1

Les  lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 décembre, je suis heureuse de pouvoir offrir à l’un(e) d’entre vous une toute nouvelle bougie 100% végétale de ma marque préférée de cactus AŸ CACTUS !

ay-cactus

Enfin, les jeudi 22, vendredi 23 samedi 24 décembre, nous vous offrons, en partenariat avec la marque Laurentine, le sweat de votre choix ! Personnellement, j’ai choisi celui pour les accros à la caféine. Simple et idéal à n’importe quel moment de la journée, je le trouve confortable et magnifique !

caffeine-addict

sweat-concours-noel

Trois étapes toutes simples pour participer

1– Abonnez-vous à mon compte Instagram @laufromparis & au compte Instagram de la marque du jour (@linea_chic /@maisoncaulieres / @DrPierreRicaud / @aycactus@laurentine_paris)

2– Repostez ma photo sur Instagram en me mentionnant @laufromparis ainsi que le hashtag #lauandxmas!

3– Commentez ma photo Instagram en mentionnant deux ami(e)s

Si vous n’avez pas Instagram, vous pouvez toujours me laisser un petit commentaire avec un mail valide et un petit mot gentil, sait-on jamais 🙂

J’annoncerai les gagnants tous les 3 jours sous la photo du concours !

Bonne chance et à demain !

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Da Streets

0l9a4004-39

J’ai tout laissé. Les fous rires, les sourires, les mentons disgracieux, les cheveux qui tombent dans la figure, les hésitations, la démarche qui zigzag, l’écharpe qui bouffe le visage. J’ai tout laissé, j’avais envie. Parce que finalement, c’est moi. C’est vraiment moi, dans le froid, avec ce nouveau jean qui serrait un peu trop, et puis après, je m’y suis faite, vraiment.

Et puis ce pull… on en parle de ce pull ? La caillante de ces derniers jours ne m’a clairement pas faite hésiter. Ce pull est le parfait camouflage. Heureusement, l’époque met de plus en plus ces habits à la mode. Ces habits qui nous épaississent sont, de loin, ceux qui ont le plus de charme. Mon avis.

On a marché, c’était la première fois que l’on se rencontrait. Dans son imper rouge, comme trop grand pour lui, il était facilement visible. On a déambulé parmi les rues, il avait repéré quelques coins, je lui ai fait confiance, immédiatement. C’est très étrange la rencontre photographe-photographié. On se cherche, on se met à l’aise, on hésite et puis en général, ça le fait. Merci Alex Socks 😉 

0l9a3621-4

0l9a3610-2

0l9a3614-3

0l9a3647-5

0l9a3651-6

0l9a3664-7

0l9a3668-8

0l9a3675-9

0l9a3679-10

0l9a3682-11

0l9a3695-12

0l9a3698-13

0l9a3700-14

0l9a3702-15

0l9a3704-16

0l9a3708-17

0l9a3709-18

0l9a3713-19

0l9a3715-20

0l9a3718-21

0l9a3736-22

0l9a3737-23

0l9a3749-24

0l9a3753-25

0l9a3766-26

0l9a3768-27

0l9a3769-28

0l9a3787-29

0l9a3860-30

0l9a3867-31

0l9a3878-32

0l9a3886-33

0l9a3909-34

0l9a3929-35

0l9a3942-36

0l9a3946-37

0l9a3958-38

0l9a4004-39

0l9a4028-40

0l9a4047-41

0l9a4081-42

0l9a4083-43

0l9a4096-44

0l9a4113-45

0l9a4117-46

Photos : AlexSocks

Manteau Pimkie – Pull Zara – Echarpe Zara – Jean Rouje – Boots Minelli (similaire)

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST