Étiquette : visiter l’italie

Que faire à Florence ? Suivez notre itinéraire de 3 jours dans la capitale de la Toscane !

Quelques instants extraits de notre dernière escapade à Florence.

Mes pensées s’emballent et l’excitation est à son comble lorsque nous atterrissons. La lumière, le jaune, l’orange, l’accent… tant de couleurs, de saveurs, d’émotion que j’espère capter.

2h d’avion, guide du routard sur les genoux, je rêve… il dort.

/ 8h20. L’airbus A320 quitte le sol. J’observe tout le monde. Certains sombrent déjà…

/ 9h30. Nous récupérons notre valise et prenons la direction de notre hôtel. Une navette et quelques minutes de marche plus tard, nous voilà à l’Hôtel Giappone. Situé à Via Dei Banchi, il est à 2 pas de la Cattedrale Di Santa Maria Del Fiore – dit Duomo. Excellent rapport qualité-prix, en plein centre, il ne nous fallait pas plus.

/10h10. Comme aspirée par l’agitation de la ville (nous sommes arrivés un samedi), je ne résiste pas plus longtemps et nous voilà dehors. L’exploration urbaine peut commencer, baskets au pied et appareil photo autour du cou… 

Jour 1. NOTRE ITINÉRAIRE : Duomo -Galleria dell’Accademia – Santa Croce – Santa Maria Novella

/ Architecture sublime de la Renaissance. Palettes de couleurs blanc / verre / rose. Nombreuses mosaïques et statues. Je flâne et admirer la Cattedrale Di Santa Maria Del Fiore, symbole de puissance à Florence. 

/ 463 marches. Le prix à payer pour admirer l’exploit technique de la construction de la coupole et l’incroyable vue sur la Cité du Lys.

/ Les touristes, les vendeurs ambulants, les musiciens offrent un spectacle plein de vie sur La piazza del Duomo, charmant – puis étouffant.

/ Admirer durant quelques heures Le David de Michelangelo au sein de la Galleria dell’Accademia. Au plus près de lui, être troublée par sa perfection.

/ Sur le chemin pour Santa Croce, nous dégustons le meilleur sandwich de ma vie à All’Antico Vinaio. Oui, le meilleur. Je vous le conseille ABSOLUMENT.

/ Impressionnant. C’est l’effet que me fait la Basilique Santa Croce. Elle est d’ailleurs la plus grande église franciscaine au monde. Galilée, Machiavel, Lorenzo Ghiberti, Michel-Ange… de nombreux personnages célèbres reposent à l’intérieur.

/ La Basilique et les Couvents de Santa Maria Novella sont un incontournable. J’ai redécouvert l’histoire du christ par Andrea di Bonaiuto. Cette merveilleuse fresque ne laisse pas indifférent.

Jour 2. NOTRE ITINÉRAIRE : Ponte Vecchio – Oltarno – Jardin Boboli – Palais Pitti – Piazzale Michelangelo

/ Direction le Ponte Vecchio situé sur le fleuve Arno. Durant la Seconde Guerre Mondiale, il a été le seul pont de Florence à ne pas avoir été détruit par l’armée allemande. Devant nous, je le trouve d’une beauté stupéfiante. Infinie variation de verts, jaunes et oranges. Autrefois habité par des charcutiers – chassés ensuite par Fernand Ier à cause des mauvaises odeurs – il abrite maintenant bijoutiers et orfèvres.

/ En 15 minutes, les touristes font place au locaux, le chaos fait place au silence. Nous sommes arrivés dans le quartier pittoresque de l’Oltarno : « l’autre Florence ». Nous nous promenons et – au détour de chaque ruelle – une chapelle, une église, un musée, un monument nous surprend.

/ Le vert nous attire. Nous marchons sur les pas de la grande famille Médicis. Le jardin de Boboli et le Palais Pitti nous charment sans nous éblouir.

/ Le soleil se couche bientôt. Première véritable claque sur la Piazzale Michelangelo. Les toits s’illuminent, le soleil semble danser sur l’eau, le spectacle est grandiose.

Jour 3. NOTRE ITINÉRAIRE : San Lorenzo – San Marco – Fiesole

/ Dans l’air flottent des odeurs de fromage, de truffe, d’huile d’olive… Nous sommes au sein du marché couvert de San Lorenzo. Passage obligatoire, il compte plus de 1 000 stands de charcuteries, viandes, poissonneries, fruits et légumes. Un régal.

/ Le village de Fiesole est à 30 minutes en bus de San Marco. Historiquement, il était considéré comme l’endroit idéal pour échapper à la chaleur et la la foule de Florence. Il est en effet la parenthèse que nous attendions.

Essentiels

– A 1h de Florence, les plages de Viareggio et Forte dei Marmi valent le détour.

– Situé juste à côté de All’Antico Vinaio, le glacier Gelateria dei Neri propose les meilleures gelato de la ville.

– Meilleures pizzas : Pizzeria Gusta Pizza, ‘O Munaciello

– Restaurants coup de coeur : Osteria Santo SpiritoTrattoria Mario

– L’incontournable : la spécialité de Florence, la « Bistecca » à déguster à L’Osteria di Giovanni

– Et si vous voulez faire un bond dans le passé, rendez-vous sur le Corridor de Vasari qui a autrefois été créé pour relier les bureaux des Médicis (dans la Galerie des Offices) et le Palazzo Pitti, alors résidence de cette même famille. Cet extraordinaire parcours aérien a été dessiné par l’architecte de la cour, Giorgio Vasari.

A bientôt. 

L

Road trip dans les Cinque Terres : au coeur de la Riviera Italienne !

Il est temps de reprendre la route… pour une destination unique et prestigieuse, bien trop adorée par les touristes mais que je conseillerai toujours : l’Italie, plus précisément les Cinque Terres, 5 villages situés sur la Riviera Italienne. 🇮🇹

Les Cinque Terres : rêve de voyage, voyage de rêve. Ce nom trottait dans ma tête depuis quelques années déjà. Ces villages spectaculaires aux montagnes parsemées d’oliviers sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997.

Nous avons parcouru durant quelques jours ces ruelles, ces sentiers de randonnées offrant une vue panoramique sur la mer. Région où les saveurs méditerranéennes et alpines s’entrelacent et donnent un charme tout particulier à l’exploration.

Entre superbes adresses, dolce vita, inspirations, promenades fleuries, photos, bien-sûr, nous vous souhaitons la bienvenue !

★ Notre itinéraire de 4 jours au coeur de la Riviera Italienne

Voici notre parcours pour une durée de 4 jours au cœur de la Riviera Italienne !

– 1 jour à Corniglia

– 1 jour à Manarola (nous avons pris le bus de Corniglia à Volastra puis fait un trek de 2h jusqu’à Manarola : sublimes paysages entre vignes et mer)

– 1 jour à Vernazza

– 1 jour à Riomaggiore

★ Mini-guide pratique

– Je vous conseille de vous y rendre en train depuis la gare de Genova Piazzia Principe, La Spezia ou Pise. Les gares des Cinque Terres se trouvent sur la ligne Gênes-La Spezia-Rome. Gênes et Pise sont accessibles en avion depuis Paris-CDG en vol direct avec Air France, Alitalia ou EasyJet (également depuis Lyon). Comme nous venions de Florence, nous avons pris le train de Florence à Pise puis de Pise aux Cinque Terres.

– Pour vous déplacer d’un village à un autre, vous pouvez utiliser le bateau, le train ou… vos pieds ! Le train, rapide et généralement à l’heure, est le meilleur moyen de transport pour visiter. Il s’arrête à tous les villages : Levanto, Monterosso, Vernazza, Corniglia, Manarola, Riomagiore et La Spezia. Si vous optez pour le bateau, comptez 13 euros pour un trajet (à faire au moins une fois : les points de vue sur les villages sont sublimes.) Enfin, avis aux randonneurs : les sentiers sont accessibles et simples, les panoramas sont merveilleux. 

– Pour dormir, je vous conseille le village de Corniglia. Souvent boudé puisqu’il s’agit du seul village qui ne possède pas de port, il est pourtant mon préféré. Plus calme, moins assailli par les touristes, nous ne voulions plus quitter notre airbnb !

★ Un petit coin culture

Aujourd’hui, les maisons des Cinque Terres présentent toutes de belles façades aux tons pastels : « un ajout qui ne daterait que du XIXe siècle, dit-on, pour que les marins et les pêcheurs puissent reconnaître leur maison depuis le large. Dans le passé, au même titre que les tours de guet et que les remparts qui protégeaient les habitats, l’architecture des habitations civiles était conçue dans un but défensif contre les possibles invasions pirates. Les maisons tours (case torri) s’accrochaient aux éperons rocheux, s’élevaient davantage à la verticale qu’à l’horizontale. Elles disposaient d’une double entrée, l’une côté mer, l’autre côté bourg pour s’échapper plus facilement en cas d’attaque. Vous pourrez encore en apercevoir la structure en regardant certaines maisons du centre de Vernazza ou de Riomaggiore. »

★ Cinéma aux Cinque Terres

Étonnant, les sublimes paysages des Cinque Terres n’ont jamais inspiré le cinéma pour un tournage. Seule exception : en 2013, nous pouvons apercevoir les criques des villages pour certaines scènes du film de Martin Scorsese, Le Loup de Wall Street.

★ Mots et images des Cinque Terres

• Bocaccio (1313-1375) dans Le Décaméron fait boire à l’abbé de Cluny un grand verre de Vernaccia de Corniglia.

• Le paysage des Cinque Terre a été représenté par de nombreux peintres. Le plus célèbre reste Telemaco Signorini (1835-1901), du mouvement des Macchiaioli, les pointillistes italiens. C’est à Riomaggiore que Signorini trouva l’essentiel de son inspiration picturale vers 1860. Ses oeuvres fournissent aujourd’hui un précieux témoignage sur les bourgs et sur leurs habitants.

Un village plein de charme : Manarola (+ mini city-guide)

Manarola est le second village des Cinque Terres en partant de La Spezia. Il est en général le préféré des touristes. Son nom viendrait de “Manium Arula” signifiant « Autel pour prier les Mani », les Mani étant les Dieux du foyer et de la famille. D’après la majorité des écrits, il est le plus vieux village des Cinque Terres.

À VOIR / À FAIRE À MANAROLA

– Se perdre dans les jolies rues colorées

– Admirer le village depuis Nessun Dorma : ce bar-restaurant offre la plus belle vue sur le village de Manarola. L’idéal est de s’y rendre avant le coucher du soleil. Un conseil : l’établissement ne prenant aucune réservation, venez vers 17h.

– Prendre une photo du village depuis le cimetière

L’atypique Riomagiorre (+ mini city-guide)

Riomagiorre est le 1er village des Cinque Terres en partant de La Spezia. 

À VOIR / À FAIRE À RIOMAGIORRE

– Se perdre dans les jolies rues colorées (beaucoup plus accessibles que dans les autres villages)

– Visiter l’église Saint Jean Baptiste construite en 1340-1343

Monter jusqu’au Château de Riomaggiore (construite en 1260) où vous pourrez apprécier une vue merveilleuse sur la mer

Le calme Corniglia

Corniglia est le village le plus petit et le plus en hauteur des cinq villages des Cinque Terre. C’est le seul village qui n’a pas de port. Pour y accéder, il faut monter le raidillon de 377 marches, la « lardarina ». Les maisons sont un peu différentes des autres villages : elles sont étroites et s’articulent autour de la rue principale, la via Fieschi (où nous avons dormi.) Son charme : il est entouré de vignes.

À VOIR / À FAIRE À CORNIGLIA

– Descendre tout en bas du village jusqu’à la mer pour admirer la vue 

– Découvrir Le Restaurant Cecio ou le meilleur restaurant dans lequel nous avons mangé durant notre séjour. La cuisine suit la tradition de la Ligurie en proposant de délicieux plats de poissons et autres spécialités italiennes.

Le pittoresque Vernazza

Vernazza est l’un des plus beaux et atypiques villages des Cinque Terre, bien qu’il ait tout de même été durement touché par une terrible innondation en 2011. Proche du petit port, l’église de la paroisse de Sainte Marguerite d’Antioche domine la mer.

À VOIR / À FAIRE À VERNAZZA

– Se baigner tout autour du village

– Admirer la vue depuis la clairière sur le sentier n° 2 : Vernazza – Monterosso.

– Visiter l’église Sainte Marguerite d’Antioche

Le + touristique Monterosso

Monterosso est le seul village dans lequel nous ne sommes pas restés. Plus grand et plus vieux village des Cinque Terres,  il est divisé en deux parties : la vieille ville et la nouvelle.

★ Notre matériel photo sur ce voyage

Je termine par notre matériel photo, sans surprises pour ceux qui me connaissent : mon fidèle Canon EOS 70D. Et pour les vidéos, c’est tout simplement un iPhone 6 que nous avons utilisé.

À bientôt pour de nouvelles aventures,

Laura