Un long week-end aux Sables d’Olonne : mes coups de coeur

sables-dolonne-ocean

Vous saviez que les Sables d’Olonne sont connus depuis des années dans le monde entier grâce au Vendée Globe ? Ce qui m’a valu, au moins, de pouvoir les placer sur une carte lorsque l’amoureux/le copain/le +1 (laissez moi le temps de trouver sa dénomination) m’a annoncé qu’on y allait pour le weekend. Les jolies choses aux Sables d’Olonne : la grande plage considérée comme l’une des plus belles plages d’Europe, l’odeur marine, des fruits de mer qui séduiront même ceux qui ne jurent que par les poissons du Pacifique, la promenade au bord de mer, la beauté des paysages et surtout, surtout le côté brut, authentique de la ville.

Finalement, nous n’y avons passé que 3 jours, 3 jours dans sa maison de famille au doux rythme ralenti, alternant entre dedans et dehors, plaid et tasse fumante d’un côté, grande bibliothèque et albums photos usés de l’autre. Il y avait… les lits fait-défaits et les petits-déjeuners partagés qui traînent. La lumière qui déborde dans la chambre jaune jusqu’à découvrir chaque grain de poussière, mes cheveux que je lisse à peine puisqu’ils s’emmêleront dans l’air. (l’humidité n’a jamais été une bonne alliée) : les habitudes – qui n’en sont pas – des jours heureux, entrecoupées de nouvelles conversations, de mots murmurés, de secrets inavoués, fenêtre ouverte sur le ciel bleu, les roches, les commerces de quartier que l’on ira bientôt retrouver.

3 jours mais bien assez pour pleinement apprécier…

… Aux Sables d’Olonne, j’ai aimé :

  • Déjeuner aux Fleurs de Thym des fruits de mer et des filets de sardines farcis aux olives et pignons de pi dans un cadre chaleureux face au port de pêche.
  • Nous prendre en photo sous tous les angles sur la grande plage au sable fin, ne pas pouvoir m’empêcher de toucher l’eau – très très froide et chercher les coquillages.
  • Me balader entre les vieilles pierres et les nouveaux bâtiments, (cassant un tout petit peu le charme des Sables…)
  • Le phare au bout de la jetée, et les souvenirs d’enfance qui lui reviennent. Capter un peu de joie illimitée, de la tendresse que l’on éprouve toujours pour les vieilles histoires – légèrement déformées par le temps, sublimées par la vie passée.
  • Goûter yeux fermés la délicieuse gâche vendéenne, spécialité culinaire.
  • Les tonnes de nuances possibles de rose, d’oranger, de jaune. Les couchers de soleil sur l’eau sont définitivement les plus sublimes.
  • Le bruit des vagues, et le silence en même temps sur les rochers de la côte sauvage où tout le monde se promène, et puis observe. Tous, nous baignons dans le gris et la brise, purifiés.

Et si j’y retourne ?

N’oubliez pas, je n’y ai passé que trois jours… mais si j’ai l’occasion d’y retourner, je ne manquerai pas de :

  • Me balader dans le Quartier de l’Ile de Penotte connu pour son art de rue, ses maisons typiques et décorées de mosaïques constituées de coquillages multicolores

Processed with VSCO with e4 preset

sables-dolonne-weekend

sunset-sables-dolonne

port-sables-dolonne

sables-dolonne-ocean

ET VOUS, AVEZ-VOUS EU LA CHANCE OU L’ENVIE DE DÉCOUVRIR LES SABLES D’OLONNE ?

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST