Que faire à New York ? Guide des indispensables à voir/faire

NY

Aujourd’hui, nous accueillons ma lectrice Jeanne sur le blog ! Je vous laisse découvrir son article… 

La « Grosse Pomme » reflète l’esprit d’une ville dynamique à l’ambiance joyeuse. Times Square, ses boutiques, ses animations sans limites et ses aspects culturels révèlent son identité. Le temps d’un séjour, vous aurez l’occasion de tout apprécier quel que soit votre objectif et votre budget. En famille, en couple ou entre amis, cette cité vous laissera un souvenir impérissable.

Pourquoi choisir New York ?

Il existe de nombreuses raisons soulignant l’aspect unique de New York, par rapport à d’autres villes. Tout d’abord, c’est une ville qui ne dort jamais. Cet aspect sera en effet un très beau prétexte pour partir à New York et pour percer tous ses secrets.

Lire la suite

by CHLOE. (New York)

MKP_1722-1200x550

Tout à l’heure, une carte s’est envolée de mon porte-carte New York, elle s’est envolée très vite et très fort et, pensant qu’il s’agissait d’une carte importante, j’ai couru après pour la rattraper. Lorsque qu’enfin je l’ai atteinte, j’ai eu la surprise de découvrir qu’il s’agissait d’un souvenir. Je me souviens tellement de ce petit restaurant de Greenwich à la tombée de la nuit, et de ces deux new-yorkais rencontrés à la volée. Les deux étaient végétariens. Je ne suis pas restée longtemps mais c’est l’une des choses qui m’a frappé : la profusion d’enseignes gluten-free et végétariennes à New York. Limite, en commandant mon burger au steak bien juteux, je commettais un crime. Mais bon c’était New York quoi, si tu ne te régales pas d’un burger à New York, tu le fais où ? J’ai adoré l’ambiance du by Chloé., sa petite terrasse de poupée et ses excellentes noix de coco à emporter. D’ailleurs, il n’est pas loin de la Magnolia Bakery, célèbre car QG des filles de Sex and the City… Bref, c’était la parenthèse du jour… Douce journée.

by CHLOE. 

185 Bleecker St, New York,

NY 10012, États-Unis

12622296_1018962581498242_7301942186151433275_o

12194536_978223195572181_1944796300663081843_o

lovepotion

MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Le pont rose de Williamsburg

williamsburg-bridge

Bon, ce n’est point un secret pour ceux qui me connaissent… Je voue une fascination pour le rose depuis quelques semaines. Oui, Black is always the new Black pour moi mais le rose a pris une part importante dans ma vie ces derniers temps… D’abord dans mes affaires personnelles : carnets, trousses, stylos puis récemment dans mes habits comme ce petit pull rose Asos sur lequel j’ai complètement craqué cet hiver… Pourquoi me demanderez-vous ? L’envie de couleur, l’envie de changement. Vous la connaissez cette fille qui ne s’habille qu’en noir ? C’était moi. J’aimais le sombre car on me voyait moins. Et puis ça évitait les remarques et les regards comme ça. Et puis je sais pas, avec les évènements douloureux à Paris, avec l’effervescence du blog, les sorties et les opportunités hors du cadre institutionnel de la vie, avec les nouvelles rencontres de rêveuses, de passionnées, d’artistes, j’ai eu envie de folie, j’ai eu envie d’oser, j’ai eu envie de ne plus être cette fille dont seuls les cheveux illuminaient un peu le style. Alors voilà, il y a un maintenant un petit manteau mint dans ma garde robe, 2,3 pulls de couleur aussi et de manière générale, je suis plus sensible à la couleur. Ça me plait la couleur, et ça me rend heureuse…

Et puis, comme pour répondre à mes envies, par une journée new-yorkaise brumeuse, pluvieuse, horrible, nous l’avons croisé ce petit bout de terre illuminant notre journée trop triste. C’était lui, c’était ce pont d’un rose éclatant, ce pont que j’ai regardé avec admiration parce que je n’avais jamais vu un pont aussi rose, aussi original, aussi créatif, aussi graphique. Je regrette, bien-sûr, cette brume sur les hauteurs de Manhattan qui nous a empêché de pouvoir admirer la vue mais je suis heureuse d’être montée sur le pont incarnant parfaitement l’ambiance de ce nouveau quartier qui ne cesse d’évoluer.

** Le pont de Williamsburg est un pont suspendu de la ville de New York, qui traverse l’East River, reliant l’arrondissement de Manhattan à la hauteur de Delancey Street à celui de Brooklyn, au niveau du quartier de Williamsburg. La construction du pont a commencé en 1896 et il a été inauguré le 19 décembre 1903, ayant coûté 12 millions de dollars. Jusqu’à l’achèvement du pont de Bear Mountain, il a été le plus grand pont suspendu du monde, avec une longueur de 2 227 mètres.**

williamsburg-bridge

williamsburg-bridge

williamsburg-bridge

williamsburg-bridge

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Swann Hostein à New York !

IMG_6783

Oh, joli pont de Brooklyn, je ne me souvenais pas que tu étais si joli… Tes panoramas sur la ville lumière encore plus merveilleux que dans mes rêves… Tes jolies couleurs bois contrastant avec le ciel… Tes touristes par milliers dansant sur toi pour te célébrer… Ta domination sur New York et sur l’East River qui, après des années de lutte, a fini par t’accepter… Tu représentes l’un des symboles de cette ville dans laquelle j’ai toujours rêvé de vivre. Oui, et ce n’est pas un secret… J’étais même tout à fait persuadée, pour être honnête avec vous, que mon retour de Hong Kong signifierait mon envolée à New York… Je sous estimais bien-sûr la force de Paris… Elle est tenace ma ville, et après quelques mois sous sa pluie, dans ses bars, sur ses trottoirs, il me semblerait bien impossible de la quitter… Nous venons juste de nous retrouver !

En tout cas, mon foulard Swann Hostein, je le porte peu importe dans la ville où je me trouve ! Et si vous craquez, vous pouvez vous le procurer  !

IMG_6750

IMG_6753

IMG_6779

IMG_6780

IMG_6781

IMG_6801

IMG_6758

IMG_6764

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

New York vu d’en haut

newyork

Vous savez de quoi j’ai le plus peur en ce moment ? De vous laisser trop longtemps sans article sur ce blog qui depuis 6 mois illumine ma vie… C’est vrai, avec le rythme au travail qui s’accélère, les journées qui deviennent plus longues et les événements qui s’enchainent, je consacre le temps qu’il me reste aux êtres qui me sont chers et à bébé blog. Peu importe l’heure bien avancée parfois… Mais c’est comme ça, ce rythme de publication, je me l’impose avec joie, au détriment de mes derniers épisodes de série ou du dernier Danse avec les Stars (blague.) Bref, vous n’êtes pas sans savoir que je reviens tout juste de New York, l’occasion d’arpenter les rues, de chercher les similitudes avec mon Hong Kong, à qui on la compare si souvent, de me perdre dans les métros mais aussi dans les hauteurs… Et quelles hauteurs ! Les points de vue sont magnifiques à New York, de jour comme de nuit. Sur le podium, j’en retiens trois, puis deux, puis un seul, viens, je t’emmène !

3ème – The View – New York Marriott Marquis

Testé il y a 3 ans lorsque j’habitais en Floride, ce rooftop qui tourne sur lui-même n’a fait que raviver mon amour pour la ville qui ne dort jamais… Merci au joli ascenseur aux façades de verre qui, à toute vitesse, monte les 48 étages jusqu’au bar (attention au vertige); Merci à la carte bien fournie proposant cocktails, jus de fruits, vins et buffet à volonté exquis aux touristes partageant les mêmes envies; Merci aux serviettes de tables sur lesquelles sont dessinées les buildings qu’il nous est offert d’admirer pendant la dégustation; Merci aux filles qui m’ont accompagné et avec qui j’ai passé un instant magique… Avant de passer à la 2ème marche du podium, je me dois de vous rappeler quelques éléments des plus importants :

> Pensez à votre pièce d’identité ! Comme partout aux États-Unis, l’âge minimum pour consommer de l’alcool est de 21 ans. Ne faites pas comme moi… N’oubliez pas votre passeport afin de pouvoir justifier votre âge ! Cela dit, mon cocktail sans alcool était un délice…

> The View n’accepte que les cartes de crédit. Après vous avoir placé, votre serveur prendra une empreinte de votre carte bancaire, « au cas où » vous oublieriez de payer en partant.

> À partir de 20 heures, une taxe de $8 sera ajoutée à votre addition. Prévoyez donc de partir avant si vous ne voulez pas la payer.

Comptez $16 pour un cocktail avec alcool, $35 pour le buffet complet et $19 pour les fromages et desserts uniquement. Comme presque partout à New York, n’oubliez pas de rajouter le pourboire (15/20%) à ces prix.

**

1535 Broadway, entre West 45th Street et West 46th Street

Metro : Times Square 42nd St

NewYork-The-View

2ème – 230 Fifth

Conseillé par mes parents (oui, mes parents sont de grands amoureux de New York !) Le rooftop 230 offre un petit coin de paradis au milieu des buildings de ma ville… Jamais, vous ne serez aussi proches de toutes ces tours si souvent vues dans les films… Juste en dessous de l’Empire State Building, le bar propose des peignoirs pour se couvrir en hiver et un large choix de boissons. Nous avons dégusté un cidre chaud au rhum avec les filles, une petite parenthèse de délice avant de redescendre dans l’agitation de la ville…

Comptez $14 la boisson 

**

Corner 27th street on 5th avenue

Metro : 28th 

230fifth

1er – The Standart Hotel (The Boom Boom Room)

Incontestablement le plus beau rooftop de New York, et le plus beau que j’ai vu à ce jour dans toute ma vie… Il faut le voir pour y croire. Il faut s’assoir sur les canapés pour contempler la vue à 360° à travers les interminables baies vitrées, il faut discuter autour d’un verre et se laisser emporter par la musique entraînante qui se joue là-bas, il faut goûter du bout des lèvres les mets raffinés du restaurant… Mention spéciale aux toilettes (même au Sugar de Hong Kong, elles sont moins belles !) et au coin fumeur… Je donne un 10/10 !

Comptez $14 le cocktail 

**

848 Washington Street (près de West 13th Street, Meatpacking District).

Metro : W 14 St/Washington St

Man-of-the-World-Magazine-Passport-Issue-10-New-York-City-Nyc-travel-guide-Boom-Boom-Room

Je n’ai pas eu le temps de tester le rooftop du Wythe Hotel à Williamsburg qui rentrerait certainement dans mon TOP 3 !  🙂

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Hello 2016 !

manhattan-407703_1280

Débuter l’année 2016 par un voyage à New York…

Dans mes objectifs formulés à la fin de l’année dernière, je ne pouvais rêver mieux… Les feux d’artifice (majestueux) introduisant avec merveille 2016, les rues bondés et les sapins de Noël féériques, les patinoires des séries américaines, les paillettes dans les yeux des touristes, dans les yeux des expatriés de toutes nationalité, dans les yeux des New Yorkais aussi. Ces New Yorkais amoureux de leur ville… Comme nous, nous le sommes de Paris. Célébrer la fin de 2015 à New York fut l’occasion pour moi et les copines d’arpenter la ville en long, en large, en travers, et puis en burgers aussi. Oui, dans quelle autre serait-il possible de se délecter d’un burger par jour sans culpabilité ? C’est dans cet état d’esprit que me vient cet article. Je n’ai bien sûr pas pu tester tous les burgers de New York mais voici certaines de mes adresses préférées. Vous me suivez ? (Attention, j’espère que vous avez mangé)

1 – Shake Shack

Conseillée par une abonnée avant mon départ, cette enseigne m’a directement interpellée lorsque nous sommes passées devant après brève balade à Central Park. Il nous aura fallu attendre 15 bonnes minutes avant de pouvoir nous régaler d’un excellent burger aux nombreux ingrédients accompagné de frites délicieuses elles aussi (plutôt rare donc je préfère le souligner.) Plébiscité par tous les newyorkais, le Shake Shack propose pas moins de 5 burgers différents en version simple steak ou double ! Les plus gros + de cette enseigne sont, je pense, la diversité des ingrédients proposés au sein d’un même burger, le moelleux exceptionnel du pain et la cuisson parfaite de la viande. J’ai tellement aimé le Shake Shak que j’y suis allée deux fois (donc une le midi du 31 décembre #onnejugepas)

Comptez 4.50 $ le ShackBurger – 3.65 $ les cheese fries (frites aux fromages) – 2.40 $ le coca grand format soit un total de 11.49 $ taxes incluses de 0.93 $ (Environ 8.61 Euros)

shackburger

2 – Burger & Lobster 

Bon je triche un peu car j’en avais déjà parlé dans ma revue sur Londre… Et bien, pour une seconde fois, je peux vous assurer que je n’ai pas été déçue ! Petit rappel du concept de Burger & Lobster : vous avez le choix entre…

– un homard à la vapeur ou grillé, beurre au citron et à l’ail ou
– un lobster bun: homard servi dans un pain brioché sauce mayonnaise et wasabi ou
– un burger

Le + ? La simplicité de l’enseigne et l’originalité du concept !

Comptez 20 $ le plat

burger-lobster

3 – Five Guys 

Je vous vois déjà hurler devant mon manque d’originalité mais mais… pourtant, oui j’assume. Mon passage à New York (comme à Londres d’ailleurs) ne peut pas être parfait sans mon Five Guys adoré… De la première à la dernière bouchée, je suis folle de ces burgers personnalisés. En effet, chez Five Guys, c’est vous qui le maître ! Vous choisissez votre base (hamburger, cheeseburger, avec ou sans bacon) et vous ajoutez ensuite tous les toppings (garnitures) que vous voulez : ketchup, mayo, sauce BBQ, moutarde, salade, tomates, oignons grillés, champignons, poivrons, cornichons, piments… C’est à votre bon vouloir ! Tout est compris dans le prix ! Vous pouvez prendre la totalité des toppings, vous ne paierez pas un dollar de plus. Idem pour les frites et la boisson !

Le + ? La personnalisation des burgers et la fraîcheur des produits ! Aucun restaurant n’est équipé de congélateur…

Comptez entre 11$ à 15$ le menu (burger – frites – boisson)

five_guys

4 – Diner NYC

C’est en se baladant à Williamsburg un jour de pluie que nous sommes tombés sur ce restaurant qui m’a tout de suite fait penser à mon film préféré « The eternal sunshine of the spotless mind. » Ne me demandez pas pourquoi mais parfois mon esprit associe deux choses qui n’ont rien à voir… Je ne sais pas, c’était l’ambiance, les lumières, les matières un peu brutes, le côté hyper authentique  du lieu et du service. Une fois installées, une serveuse est venue nous écrire le menu sur notre set de table en papier. Quelques minutes après… place à la dégustation ! J’ai opté pour le burger du jour et tout ce que je retiens est la grande qualité des ingrédients ! Une viande très fraîche et bien cuite, un pain fait maison, et de bonnes frites maison, elles aussi…

Je sais que Diner est également réputé pour ses excellents pancakes !

Le + ? L’ambiance (nous nous croyons dans le wagon d’un vieux train), le menu qui change tous les jours et la qualité des ingrédients !

Comptez entre 10$ et 15$ le plat, entre 3 et 8$ le dessert

D3_MelBarlow-1024x683

 5 – Elen’s Stardust 

Conseillé par mes parents,  je ne me suis pas rendue dans ce restaurant pour la qualité de ses burgers mais plutôt pour l’originalité du concept ! Situé à deux pas de Times Square, Elen’s Stardust a sa spécialité : ses serveurs chantent (merveilleusement bien) les chansons que vous leur demandez ! Des plus grands tubes des plus grandes comédies musicales de l’époque (Mamma Mia, West Side Story, Mary Poppins, …) aux grands tubes américains de rock (Jackson 5), ce restaurant est le lieu idéal pour se plonger dans le New York des années 50-60… Pour ma part, j’ai craqué pour le « Be Bop a Lula Burger » à 15,95$ qui est un bon hamburger avec du fromage, des oignons grillés, des champignons, du bacon et bien sûr du steak. Le tout accompagné de french fries maison et de quelques légumes et sauces américaines… Bon sans être exceptionnel !

Si vous avez testé d’autres burgers à New York, à vos commentaires 🙂 Merci à vous qui m’avez conseillé sur Instagram ! Je vous aime !

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

New York, je t’aime

J’ai toujours rêvé d’aller à New York.

Et puis de la Floride, ce jour est devenu possible

Avec 5h de retard, nous avons atterri à NEW YORK.

Direction le Pennsylvania, en cab. J’ai chaud. Il fait 40 degrés à l’ombre et notre hôtel est devant le Madison Square Garden. Directement, je pense à mon copain Kev (Adams). Lors de ma toute première interview de lui, il m’a confié que son rêve est de pouvoir jouer un jour sur la scène du Madison Square Garden. Je l’y vois, et moi avec. 

On arrive dans notre chambre d’hôtel qui paraît mytheuse… mais les lits sont grands. A moi le sommeil… ou pas. Le service est détestable, le Pennsylvania est une usine. Bref, on sort : MacDo à Times Square (Damn ! J’ai oublié la nourriture saine) / Top Of The Rock / 5th Avenue / Central Park

Je suis crevée, j’en ai plein les yeux. Mes premières heures ont été magiques. Je vous jure, j’ai comme la sensation que je suis chez moi. Comment avais-je pu attendre un truc aussi longtemps, moi qui suis si impatiente ? Vivant à Orlando, je préfère systématiquement les endroit ou je ne suis pas mais alors là…

J’ai hâte que la nuit passe.. Demain, ce sera l’Empire State Building… J’ai des rêves plein la tête. NEW YORK je t’aime.

165837_10151090121376753_136421781_n

181312_10151118437801753_1637662602_n

205227_10151104029316753_1033209500_n

205295_10151090136266753_20469798_n

205396_10151091456151753_1281833135_n

293154_10151091442801753_1450370361_n

295210_10151090121521753_1312003388_n

376856_10151104029896753_57555581_n

382387_10151090193901753_736628735_n

394605_10151091499591753_1939256904_n

483257_10151095436961753_648135083_n

534928_10151091373086753_2087797771_n

539650_10151091489561753_2131367875_n

544429_10151091330776753_1540126894_n

548480_10151090173566753_559926367_n

552762_10151090121451753_576289807_n

556997_10151091446826753_1549574254_n

559084_10151090185341753_959868242_n

563277_10151091462431753_729894028_n

599241_10151091334911753_1226236455_n

599291_10151090130311753_37283334_n

599683_10151092473561753_1019592108_n

599912_10151091362341753_1729887887_n