Pourquoi visiter Tromsø en Norvège ?

« Tromsø, la ville de Norvège classée 3ème « meilleure expérience de voyage » au monde. »

Il y a certaines destinations où nous n’irons qu’une fois. D’autres ou on y retournera inlassablement. On le sait au 1er regard.

Je n’avais jamais songé à la Norvège, je n’imaginais pas aller en Laponie un jour. Et puis, j’ai eu la chance de me voir offrir ce merveilleux cadeau. 5 jours à la recherche des baleines et orques, à la chasse aux aurores boréales et à la découverte des rennes. 5 jours à Tromsø ou la « Paris du Nord » comme les Norvégiens la surnomment.

Un voyage unique, un autre monde, une planète blanche, silencieuse, mystérieuse, parfois dangereuse. Je vous raconte cette parenthèse dans le pays du Père Noël… à quelques jours des fêtes.

Avantages / inconvénients d’un voyage en hiver

Choisir l’hiver pour visiter la Norvège, c’est une bonne idée. Par contre, il va falloir s’y attendre : en décembre, les jours sont plus courts puisqu’ils durent… 4 à 5 heures, de 9h30 à 13h ! Mais quel bonheur de vivre la magie de Noël avec les Norvégiens et de s’émerveiller devant les paysages enneigés et les petites maisons tantôt rouges, tantôt jaunes…La lumière passe du rose aurore au bleu crépuscule, éclairant un paysage surréel de montagnes, de fjords et d’eau de mer, une vision extrême de nature qui marque profondément les esprits.  

Organiser un road trip en Norvège

Puisqu’il s’agissait d’un cadeau, ce n’est pas moi qui me suis occupée de l’organisation de ce voyage… mais ce dernier a été possible grâce à Evaneos !

Si vous ne connaissez pas encore le principe, Evaneos est le leader du voyage sur mesure en ligne, en France et en Europe. Le site propose la vente de voyages sur-mesure avec un concept original : la mise en relation directe du client avec une agence locale. Vous n’avez qu’à mentionner votre budget et cette dernière s’occupe de tout : des suggestions d’itinéraires aux activités en passant par les hôtels et les équipements nécessaires !

Evaneos.com se positionne ainsi comme un entremetteur et se rémunère grâce à une commission négociée avec chaque agence locale. Pour se faire, l’entreprise sélectionne pour chaque pays ses partenaires qui élaboreront en direct le voyage du client selon ses envies.

Evaneos, c’est 160 destinations, 1300 agences locales, 8000 idées de voyage et 800 000 membres dans la communauté !

Comment s’habiller ? Quel équipement faut-il ?

Tromsø en décembre : il fait FROID ! Un froid sec et… agréable lorsque l’on est bien couverts et lorsque le vent ne souffle pas. Nous avons eu entre -10°C et 3°C… finalement des températures pas si terribles lorsque l’on sait que Tromsø était, dans les années 1900, le point de départ des expéditions vers le Pôle Nord. D’où son surnom de « Porte d’entrée de l’Arctique ».

Voici ce que nous portions :

  • Des parkas, une Balibaris pour Arthur & une Quechua pour moi
  • Des caleçons et t-shirts manches longues HEATTECK UNIQLO
  • Des pantalons coupe-vent Uniqlo
  • Des après-ski Decathlon
  • Des bonnets en laine, classiques. Sur lesquels nous mettions nos capuches.
  • Des gants. Qu’il a fallu retirer pour prendre les photos… Lors de nos prochains voyages dans le grand Nord, j’investirai dans des sous-gants tactiles.
  • Deux ou trois pulls en laine (bien moches mais bien pratiques). J’en enfilais un ou deux selon la température.

Partir à la chasse aux Aurores Boréales

Si tous les guides de voyage précisent que la période idéale pour voir les aurores boréales est du 21 septembre au 21 mars, les Norvégiens nous l’on assuré : elles sont visibles toute l’année ! Il suffit juste que le ciel soit dégagé et qu’il soit 18h passé…

Mais qu’est-ce qu’une aurore boréale ?

« Un phénomène lumineux ! L’aurore boréale, aussi appelée aurore polaire, se produit principalement dans les zones proches des pôles magnétiques, entre 65 et 75° de latitude. Les pôles agissent alors comme des puissants aimants, qui attirent les particules solaires. Celles-ci se heurtent à la couche supérieure de l’atmosphère, l’ionosphère, composée d’atomes d’oxygène et d’azote. »

Nous sommes donc partis à 19h de l’hôtel… pour en revenir à 3h du matin. Après un rapide cours de photo, notre accompagnateur nous a baladé pendant près de 2h pour que nous puissions en apercevoir… et à minuit : la magie opéra. Nous avons pu admirer cette danse tant attendue, avec comme seul bruit le hurlement des loups au loin dans les forêts norvégiennes. Par contre, attention pour les plus frileux : ni cabane chauffée durant la chasse, ni wc. Seuls chocolats chauds et cafés seront servis.

Mais, si nous sommes passés par Evaneos, il existe d’autres moyens d’en voir par vous-mêmes ! C’est bien-sûr plus économique et tout aussi magique ! Après vous être assurés que la météo est clémente, vous pouvez prendre le téléphérique qui vous emmène tout en haut de Tromsø . Vous aurez de grandes chances d’en apercevoir ! Rendez-vous à l’office de tourisme pour connaître les autres spots et… bon spectacle !

Partir à la rencontre des baleines et des orques

Si nous connaissions le safari classique, nous avons eu le plaisir de découvrir à Tromsø le « Whale Safari » ou l’observation des baleines et des orques ! En Norvège, il est possible de les voir sur les îles Lofoten, à Andenes, Vesteralen, Skjervoy et Tromsø . Après un réveil difficile (le lendemain de la nuit des aurores boréales), nous avons rendez-vous à 8h00 devant le Radisson Blu Hotel (point de départ de toutes nos excursions). Nous embarquons sur un grand voilier puis 3 heures plus tard, nous arrivons sur le lieu d’observation. Le groupe est rapidement divisé en deux : certains s’équipent d’une combinaison et partent sur un petit bateau au plus près des orques et baleines, d’autres (comme nous) restent sur le voilier et observent les mammifères de loin. Quel spectacle ! Les familles composées parfois de 3 générations frôlent le bateau, chassent, chantent, sautent… Les yeux de mes voisins s’écarquillent d’émerveillement, le silence règne puis quelques cris s’échappent à chaque nouvelle vague. L’émotion qui se dégage de ce moment est incroyable. Sans aucun doute l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage.

Nourrir les rennes et découvrir la culture Sami

Des rennes ? Nous ne connaissions rien. De la culture Sami encore moins. Lorsque nous arrivons au ranch (après 1 heure de route sous la neige), c’est la découverte. Au loin, de la neige à perte de vue, des collines, des lacs gelés. Autour de nous, des centaines de bêtes prêtes à nous accueillir si et seulement si nous tenons un seau pour les nourrir. Et puis, pour nous réchauffer, des lavvo (tentes traditionnelles norvégiennes) où crépitent deux immenses feux de bois. Nous passons la matinée avec eux, ainsi qu’avec Lois, sami vivant à Tromsø . Il nous explique tout. La perte des bois chaque année, le cycle correspondant à la phase de rûte du mâle, les différences entre bois et cornes, leur chasse par les lynx et les raisons pour lesquelles ils doivent rester dans ce ranch une partie de l’année… 

Ken nous accueille ensuite et nous raconte l’histoire de son peuple. Je me réchauffe comme je peux en buvant ses paroles. Les Samis sont un peuple autochtone de Laponie. Ils sont en Norvège mais également en Suède, en Finlande et en Russie. Il nous explique leur vie au plus près de la nature tout en entonnant, parfois, un joïk, ce chant spontané censé révéler l’âme d’une personne, d’un lieu ou d’un animal. 

Découvrir les fjords et les environs de Tromsø

Nous sommes partis sur l’île de Kvaloya à la découverte de ses sublimes fjords et autres paysages glacés.

L’île de Kvaloya est située à environ 1h du centre-ville de Tromsø . Le lieu est connu pour être un spot d’observation des aurores boréales et un point de départ pour les sorties en mer d’observation de baleines. 

Ce qui marque sur l’île de Kvaloya, ce sont les immenses montages partout autour de nous dont les neiges se perdent dans les fjords profonds… Un air de bout du monde magique…

Nous faisons la connaissance d’Ilia, qui nous guidera, d’un anglais joyeux, sur les traces de cette 5ème plus grande île de Norvège. Ilia est expatriée à Tromsø depuis 3 ans, ne parle pas un mot de Norvégien, revient tout juste d’un congé maternité de 1 an (oui vous avez bien lu), et ne voudrait pour rien au monde quitter ce paradis qui l’a si bien accueillie. Ilia nous explique qu’en Norvège, toutes les dépenses « vitales » (eau, électricité, nourriture de base) ne coûtent rien. Seuls les loisirs sont chers. Nous apprenons également qu’il n’y a pas de grande disparité de salaire entre les habitants (emplois qualifiés vs. peu qualifiés), ce qui explique l’absence de conflit, le bon fonctionnement de la société et le bonheur des habitants norvégiens. D’ailleurs, d’après le rapport annuel sur le bonheur, la Norvège est le pays le plus heureux du monde. La France n’est que 31e…

Faire du chien de traîneau et de la pêche sur glace

Sur cette île, nous passons beaucoup de temps dans la voiture… comme durant notre voyage d’ailleurs… nous n’avons pourtant franchement pas l’impression de perdre notre temps. C’est d’ailleurs je crois des instants qui resteront gravés : nos corps emmitouflés les uns contre les autres, peu habitués à ces températures, le chocolat chaud – sans aucun goût – que l’on boit juste pour nous réchauffer, les maisons si joliment décorées qui défilent, les paysages que l’on découvre au détour d’une nouvelle vallée, nos yeux qui s’écarquillent et le silence, d’émerveillement.

Il y aussi la météo qui fait peur, depuis le fond de notre mini van, les pneus qui crissent sur les routes enneigées, le brouillard, les bourrasques et la nuit noire, impénétrable.

Manger & boire un verre à Tromso

Pour les « gros » budgets

Pour les plus petits budgets

Pour boire un verre

Il reste…

Il reste les chiens de traîneau que nous n’avons qu’effleurés, les virées en ski, la motoneige et la pêche, Oslo, Bergen et les bains dans l’eau glacée. Il reste le saumon norvégien, la nuit dans un igloo, les longues balades pour explorer les moindres recoins. Il reste le « soleil de minuit » et le jour qui reste toujours, le vert et le bleu d’été, les vikings, le rocher de la Chaire ou « Preikestolen », l’escalade, le rafting, les cabanes, les parcs nationaux… il reste tant de choses, tant d’histoires à construire.

Merci !

Voilà, j’espère que ce récit vous aidera à préparer votre road trip d’hiver à Tromsø ! Dites-moi dans les commentaires si vous partez et bien sûr, comme toujours, n’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires.

Un commentaire sur “Pourquoi visiter Tromsø en Norvège ?

  1. Aller en Norvège serait mon rêve, bien que je n’aime pas le froid ! Les pays nordiques me fascinent tant je les trouve intelligent (écolo, éducation, etc…). Un jour peut-être que je ferai comme toi, je l’espère ! Profitez bien, c’est magnifique !

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s