Et puis alors, la Thaïlande 1/2

Samedi 23 septembre, 6h00. Le réveil sonne, nous partons direction l’aéroport. C’est notre premier vrai voyage, que tous les deux, qui arrive exactement au bon moment. Il fait très froid à Paris, je me réjouis de retrouver l’Asie, sa chaleur, son humidité, sa douceur de vivre. Je ne connais pas la Thaïlande – contrairement aux 3/4 de mes contacts dont c’était le 1er voyage… Certains aiment nous rappeler que septembre est la saison des pluies, qu’il est vraiment déconseillé de partir à cette période… Ce qui m’aurait embêtée il y a quelques années me passe aujourd’hui au dessus… Nous partons, un point c’est tout.

Une journée à Bangkok

Après 24h de vol (1h qui s’est transformée en 7 heures d’escale en Inde), nous arrivons enfin à Bangkok. Nous n’avons qu’une journée devant nous avant le départ – le lendemain – à Chiang Mai. Les thaïs, toujours souriants, nous entourent rapidement, nous proposant 1000 activités touristiques. Visite du palais royal, de la maison de Jim Thompson, des temples (Wat Pho, Wat Arun…), Chatuchak (l’un des plus grands marchés mondiaux), Pat Khlong Talat (le marché aux fleurs), les quartiers chinois et indiens, Lumphini Park… Nous optons finalement pour une balade de deux heures sur les Klongs, afin de nous échapper du tulmute incessant de la capitale.

Les Klongs

Les klongs de Bangkok, sont un réseau de 350 km de canaux qui parcourent la ville, depuis le 18ème siècle, en réponse aux besoins de déplacements des thaïlandais. Si un grand nombre d’entre eux ont été supprimés pour laisser place aux voies rapides, ceux qui existent encore se situent principalement à l’est de Bangkok, le côté traditionnel de la ville, où la vie se développe le long de l’eau.

Une fois à bord, nous ne croisons que très peu de pirogues (1er avantage de la Thaïlande en septembre), les touristes se font discrets, nous sommes comme seuls au monde… Maisons sur pilotis, commerces ambulants, marchés traditionnels, ferme à orchidées… nous découvrons une facette de Bangkok calme et sereine.

Le Grand Palais

Une fois la balade achevée, nous nous dirigeons vers le Grand Palais. Construit en 1782 par Rama 1er, il aura fallu de nombreuses années pour le terminer. Dans l’enceinte du Palais (qui est immense), se trouve le palais lui-même mais également de nombreux temples dont le plus célèbre est le Wat Phra Kaeo qui abrite le Bouddha d’Emeraude. De nombreux thaïlandais, vêtus entièrement de noir, sont assis tout autour du palais pour se recueillir. Ils ne cessent de pleurer la mort du roi Bhumibol survenu le 14 octobre dernier. Un an de deuil a été décrété. Face aux très nombreux touristes, nous avons fait le choix de seulement visiter les jardins du Palais Royal.

Sachez que l’entrée du palais vous coûtera 500 THB (12 euros) et que vous devrez porter des vêtements longs pour le visiter.

Où sortir pour manger et boire un verre à Bangkok

Le soir venu, nous profitons de la (très touristique) Khao San Road. Très critiquée sur la toile (j’ai mené ma petite enquête), celle-ci compte pourtant de nombreux avantages :

  • Elle est facile d’accès depuis l’aéroport
  • Les soirées y sont particulièrement animées : street-food, restaurants en tout genre, bars, concerts, massages ambulants… Nul besoin d’être un grand fêtard pour apprécier son ambiance festive et décontractée.
  • Elle compte de nombreuses guesthouses et hôtels bon marché. Nous avons choisi Rambuttri House pour l’équivalent de 23 euros la nuit. Piscine sur le toit de l’hôtel, petit-déjeuner copieux… le deal parfait pour notre unique nuit sur Bangkok.
  • Elle est proche des principales attractions touristiques de Bangkok (Grand Palais, ChinaTown…)

Si nous avions eu plus de temps, nous aurions certainement pris un verre dans les rooftofs au Banyan tree Bangkok vertigo moon bar ou au Red sky bar rooftop.

Deux jours à Chiang Mai

Si vous voulez vous rendre à Chiang Mai depuis Bangkok, il vous faudra prendre le train ou l’avion ! Nous avons opté pour le train de nuit : départ 18h, arrivée à 7h15 le lendemain matin à Chiang Mai… prêts à vivre ce qui sera sans doute notre plus beau souvenir du voyage.

Chiang Mai est la deuxième plus grande ville de Thaïlande, située dans le nord du pays. Elle est bien connue des nomades du monde entier qui viennent profiter de sa qualité de vie et de ses prix raisonnables. Nous y croisons d’ailleurs énormément d’expats que j’observe assidument sans pouvoir m’en empêcher… Depuis que je suis arrivée en Thaïlande, je pense énormément à Hong Kong. Mais si nous sommes à Chiang Mai, ce n’est pas pour ses temples, pour ses cours de cuisine (que je vous conseille fortement), pour ses marchés ou encore ses parcs nationaux… mais pour deux jours de trek en jungle réservée avec AG Voyage pour lesquels je n’étais (je vous avoue), pas vraiment préparée.

Durant ces deux jours, nous avons été encadrés par 1 ou One, je crois que nous avons jamais vraiment su comment cela se prononçait, il a été notre guide durant l’ensemble du trek. Je n’oublierai jamais sa douceur, sa pudeur, et sa générosité propre à tous les thaïlandais. Avec lui, nous avons tout d’abord visité une magnifique ferme aux orchidées, celle de Sai Nam Phung Orchid à Mae Rim, avant de nous diriger vers le camp des éléphants de Mae Sa. Contrairement à la plupart des camps d’éléphants de Thaïlande, les animaux n’y sont pas maltraités. Mae Sa est d’ailleurs considéré comme l’une des meilleures structures d’accueil des éléphants en Thaïlande.

Après le déjeuner, nous avons pénétré tous les trois, sac à dos et k-way, dans la jungle. Nous avons appris que chaque plante a une fonction, croisé des nids de frelons géants. Nous nous sommes protégés de la pluie avec des feuilles de bananier, je suis tombée 3 fois dans l’eau. Nous avons eu les jambes écorchées par les ronces très rapidement, nous avons ri, ri, ri devant One marchant en sandales dans la jungle quand nous ne tenions à peine en équilibre avec des baskets spéciales. J’ai presque pleuré quand – après 2h30 heures de marche – j’ai appris que le plus dur restait à faire.

Notre journée s’est terminée à 1300m d’altitude dans un village de la tribu Lahu et par une rencontre avec les locaux : des gens simples et généreux. Le soir venu, nous avons dégusté le délicieux dîner préparé par notre guide en refaisant le monde avant une très courte nuit… notre sommeil ayant été perturbé tantôt par les hurlements des chiens, tantôt par les disputes entre les habitants du village.

Et puis, nous sommes repartis le lendemain matin, traversant, toujours à pieds, l’épais brouillard qui s’était formé dans la jungle durant la nuit. Avant de redescendre la montagne, nous avons visité l’école du village. Les petits de 3 à 10 ans jouaient, pieds nus, avec un serpent, surement mort la veille. Le plus jeune m’a montré son cahier d’exercices, voyager pour vivre des moments comme ceux-ci m’avait manqué. Durant cette journée, nous avons eu la chance de nous baigner dans des chutes d’eau, de voir un petit singe sauvage, de descendre la rivière Tang en rafting (ce qui m’a encore valu bien des frayeurs), d’apprécier les saveurs locales de la Thaïlande… Je crois n’avoir jamais aussi bien mangé qu’ici. Lorsque nous reprenons le pick-up en fin de journée, nos regards échangés veulent tout dire : nous ne voulons pas quitter Chiang Mai, nous ne voulons pas quitter One. Pourtant, nous devons réserver un hôtel pour ce soir et partir pour les îles très tôt le lendemain matin… Après un aurevoir très chaleureux, nous voilà revenus au point de départ.

ET VOUS, AVEZ-VOUS EU LA CHANCE OU L’ENVIE DE DÉCOUVRIR LA THAILANDE ET SES ENVIRONS ? RDV DANS QUELQUES JOURS POUR DECOUVRIR NOTRE VOYAGE DANS LES ILES DE LA THAILANDE !

MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

 

2 commentaires sur « Et puis alors, la Thaïlande 1/2 »

  1. Les photographies sont très belles et donnent envie de découvrir ce pays ! Nous devions vadrouiller en Asie cette année avec notre camping-car mais la traversée du trio Russie/Mongolie/Chine nous a un peu refroidie alors nous avons opté pour un gros voyage d’un an en Amérique du Sud ! Quand les enfants grandiront nous prendrons la route de ce magnifique continent… en sac à dos cette fois 🙂 Merci pour votre récit de voyage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s