Vacances en Corse & Sardaigne : mes conseils & coups de coeur

Je débute l’écriture de cet article ce jeudi 11 août 2016. J’ai atterri dimanche mais, entre nous, mon esprit navigue encore à des km de là… Je reviens de la Saint James nostalgique (déjà), épuisée (d’une belle fatigue), enchantée de ce premier pas vers cette nouvelle façon de voyager, avec la (re)découverte des sentiments si forts, même si éphémères, du mal de mer (ça arrive), des richesses inépuisables du milieu marin et de la capacité à compter uniquement sur le jour que nous vivons et jamais sur celui que nous allons vivre. Mon bonheur fut la mer, jour après jour, mêlée au soleil… Je vous raconte tout dans cet article, vous venez ?

La Saint James Maritima, c’est quoi ?

Une croisière créee par des potes pour des potes. 6 yatchs à la croisée des deux îles les plus mythiques de la grande bleue pour 8 jours : la Corse et la Sardaigne !

• Une centaine de privilégiés de 25 à 35 ans (Cette année, il y avait une majorité de garçons !)
• 6 yachts, 6 skippers, 3 speed boat, 1 DJ (et une multitude de professions utiles en cas de bobos !) Merci mon kiné de l’amour…
• Une dizaine de spots légendaires pour les journées et les soirées (lagons turquoises, criques sauvages, plages de sable blanc, vieux ports méditerranéens)
• 35 degrés au soleil, 26 dans l’eau
• Des milliers d’anecdotes, de photos et de chansons pour ambiancer ceux qui auront loupé ça jusqu’à l’été 2017
• Prix : à partir de 800EUR la location du voilier, le skipper, la nourriture sur le bateau et les soirées.

Le programme ?

Nota Bene : Le programme fut si intense que les mots ne seront FORCÉMENT PAS représentatifs de la réalité. Retenez simplement les spots à faire (qui sont sans aucun doute LES PLUS BEAUX DE LA CÔTE !)

Vendredi soir + Samedi – Sardaigne (Olbia)

Après 2 petites heures d’avion et un trajet en VAN, nous voici à Marina di Portisco, sur la commune d’Olbia pour un dîner d’accueil au Matts Café. Il m’aura fallu une bouchée pour tomber en amour pour la mozzarella locale… et quelques minutes pour jauger l’ambiance amicale et festive qui nous attend. Après une virée dans le club Billionaire (select et ayant vu passer de nombreuses stars telles que Beyonce, Jay-Z, P Diddy, Will Smith), nous dormons dans le magnifique hôtel Costa Ruja et passons la journée du lendemain sur le port de Cala dei Sardi. Détente, musique, bronzette, découverte de notre bateau et briefing pour la semaine sont au programme…

Samedi soir Sardaigne (Olbia)

Fête en maillot au Blu Beach Club & première nuit sur notre bateau ! J’ai tellement hâte de me réveiller pour la première fois au beau milieu de la mer aux multiples nuances de bleu…

Dimanche – Corse (Îles Lavezzi)

Réveil à 9h. Première douche au jet sur le bateau (attention, 1 minute d’eau chaude par jour et par personne) puis cap sur La Corse et ses Îles Lavezzi… Constituées d’une centaine d’îlots, les îles Lavezzi sont situées à 10 km au sud de Bonifacio. J’ai aimé instantanément la couleur de la mer, tantôt turquoise, tantôt émeraude : teinte variant en fonction du ciel. J’ai aimé le gris des rochers arrondis contrastant avec les couleurs éclatantes de l’eau, les sentiers battus dans lesquels il est possible de s’aventurer pour y trouver un endroit plus isolé. Heureusement – ce paradis est protégé depuis 1982 – contrairement à sa voisine de Cavallo, « l’île des millionnaires », qui a été bétonnée et envahie par ses riches propriétaires.

Ce soir là, la Saint James fait place à la Coachella Party. Paillettes, couleurs et plumes d’indiens s’invitent à la fête nous laissant des souvenirs extraordinaires…

Lundi – Corse (Santa Giulia)

Nous restons en Corse en mettant le cap sur le domaine de Santa Giulia, situé en Corse du Sud, entre Porto-Vecchio et Bonifacio ! La mer turquoise et la lagune s’entremêlent tandis que la réserve protégée d’oiseaux sauvages se marie à une végétation de pins parasols, d’arbousiers et de genévriers, essence même de la nature corse. Nous dînons dans le restaurant U Santa Marina figurant au guide Michelin 2016, une adresse aussi jolie que délicieuse… Quelques heures après, et comme tous les soirs, l’un des Speed Boats nous ramènent sur nos bateaux respectifs dans lesquels nous finissons nos nuits à chanter ou à refaire le monde.

Mardi – Corse (Bonifacio) 

On continue la visite de notre chère Corse avec une nouvelle ville dans laquelle je n’étais pas retounée depuis plus de 10 ans : Bonifacio. Si vous passez par cette adorable ville, je vous conseillerais quelques activités et bonnes adresses : la balade sur les remparts et ses points de vue extraordinaire (comptez environ 3h de marche et n’oubliez pas chapeau, lunettes de soleil, bonnes chaussures et bouteilles d’eau !) – un stop chez « La Table de Vincent » pour sa jolie terrasse donnant sur la rosace de Sainte-Marie Majeure – une virée en bateau jusqu’à la grotte du Sdragonato ou grotte du dragon pour apercevoir dans la roche la forme de la Corse – une partie de pétanque dans le vieux Bonifacio puis la découverte de ses maisons hautes et ruelles étroites… Nous avons achevé la journée par le sublime coucher de soleil sur la mer et quelques danses chaleureuses au B52.

Mercredi – Sardaigne (Porto Pollo) 

Je ne me souviens plus si c’était ce matin là (faisons comme si) mais le vent était si fort que nous avons dû nous hisser avec beaucoup de mal sur le haut du bateau tandis que les bagages et couverts valsaient dans les cabines et le salon. Malgré la peur que le bateau se renverse, je crois que cet instant, magnifié par le sourire heureux de mon skipper, reste l’un de mes plus beaux souvenirs. Nous avons passé la journée sur la mer avant de rejoindre l’école de surf pour une soirée body painting sur la plage.

Jeudi – Sardaigne (Cala Ginepro & Baia Sardinia) 

Nul besoin d’aller aux Seychelles lorsque l’on connaît l’île Spargi…  Appartenant à l’Archipel de la Maddalena composé de 7 grandes îles, ce petit bout de Paradis est mon coup de coeur ultime. Je retiendrai une arène de sable blanc enchâssée dans le granit et le maquis, une eau cristalline, le bruit des vagues et le silence pénétrant… Nous avons eu la chance d’accéder à des criques sauvages, seulement accessibles par la mer, une expérience unique. La houle très forte de cette fin de journée nous a obligés à déplacer le bateau et m’a donné mon tout premier mal de mer. Heureusement, nous étions attendus sur la terre au club Phi Beach pour admirer le coucher de soleil. Que dire au sujet de cet endroit sinon qu’il frôle la perfection ? Canapés et lits blancs disposés directement sur le sable – mer, rochers et bateaux nous offrant un festival de couleurs – douceurs des mets salés accompagnant les seaux à bouteille – ambiance festive, musique lounge l’après-midi, puis électronique le soir… Nous avons passé 5 heures de pur plaisir. Ce délice (je ne vous le cache pas) a un prix. Qui, je vous assure, se justifie.

Parce qu’avec la Saint James, une surprise en amène toujours une autre encore plus belle, la danse s’est poursuivie au Ritual. Entourées de maquis, à flanc de colline, une grotte et des ruines pseudo-médiévales abritent ce club indéfinissable.

Vendredi – Sardaigne (Cala Sabina) 

Le granit rouge produisant un sable aux teintes subtiles, rehaussé par le vert intense de la végétation, l’odeur mêlée des herbes sauvages de l’Italie, l’eau si limpide qu’on peine à en deviner la profondeur, le vent de la mer balayant la chaleur de la journée, les plats géants de pâtes au pesto afin de régaler tout le bateau, les regards complices, tantôt amicaux, tantôt amoureux et nos accents qui s’entrechoquent formant des phrases et des mots dont on se souviendra longtemps. La couleur de vos yeux et ta main rassurante quand, au petit matin, je ne sais plus qui je dois suivre après cette courte nuit. L’adolescence, le coeur qui bat de nos 15 ans. Le vin partagé, les musiques sur lesquelles on a crié, sur lesquelles on crie une dernière fois. Est-ce que l’on se reverra ? L’eau qui nous éclabousse, le noeud marin que j’ai recommencé 4 fois (6 mais nous ne le dirons pas), 8 jours qui en valent 30, sincérement. Les cours de yoga, la mer renfermant tous nos secrets, seule témoin de nos caresses. L’Italie sourit, le coeur aussi.

Près de Porto Cervo, sur la Costa Smeralda, Cala Petra Ruja porte bien son nom. Et moi, je pense à la tristesse de vous quitter, déjà.

Samedi – Sardaigne (Olbia) 

Retour sur le port d’Olbia. Et la découverte du village Siniscola.

Le soleil déjà haut, les garçons nous embarquent escalader les falaises à 30 minutes en voiture d’Olbia. 3 heures plus tard, nous redescendons et, tombons sur le rose, le jaune, les couleurs de Siniscola. Entre les genévriers, les lentisques et les oliviers sauvages, nous marchons, le coeur swinguant, allant de découvertes en surprises, les moustiques nous dévorant les chevilles. Des pots de terres sont posés sur les rebords des fenêtres, la région a préservé sa culture avec son artisanat régional typique, dont l’un des points forts est la céramique. Nous respirons fort les odeurs mêlées d’essences végétales et artisanales assommées de chaleur, et cherchons une boutique, un café pour s’abriter – le corps fatigué, embrumé dans un « trop chaud », étouffé. Nos jambes sont lourdes, pleines de terre mais je sais bien que ce moment est à chérir, à emporter dans mes valises.

Je pars demain, je n’ai pas envie.

Siniscola est une alternance de mer et de montagne, réputée pour sa cuisine gastronomique (vins et fromages), la ville est une surprise à laquelle je ne m’attendais pas. Nous avons repris la route qui serpente les montagnes, fait des bonds – en avant, en arrière – remués avec la vieille voiture, rigolant puis s’enlaçant.

**

Ces huit jours ont été marqués par le depaysement le plus total. Par l’extraodinaire saveur de vivre sur l’eau dans ce bateau si vite empli de bonnes energies, de petits coins secrets et de confidences aux heures bien avancées. J’y ai découvert le sud de la Corse et la Sardaigne – depuis la mer qui les traversent – leur douceur, leur odeur – leurs paysages variés – maintenant gravés. Je ne connaissais pas la Saint James, et – même si j’ai pu pester en amont sur son prix qui me semblait déraisonnable pour simplement une semaine – jamais je ne regretterai. Merci à ceux qui se reconnaîtront en lisant l’article… et pour les interessés, n’hésitez pas à me contacter !

RÉCAP…

QUELQUES CHOUETTES ADRESSES POUR MANGER À OLBIA…

… ET Y DORMIR

 

QUELQUES CHOUETTES ADRESSES POUR SORTIR EN SARDAIGNE

SAINT JAMES MARITIMA : La page Facebook

ET SUR LE MÊME PRINCIPE DE VACANCES EN BATEAU : The Sail Break & The Yatch Week

saint james maritima
Notre petit bateau : Beauty Life

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Un commentaire sur « Vacances en Corse & Sardaigne : mes conseils & coups de coeur »

  1. A lire votre article si on est amateur de nautisme et de grands espaces on as une envie subite de vacances au soleil sur un bateau dans les eaux turquoises entre Corse et Sardaigne, vous avez certainement choisi le site idéal pour ce type de croisière avec toutes les plages et criques magnifiques qu’offrent les deux îles… et quel plaisir de passer d’une escale à l’autre avec cette sensation unique de liberté quand on est en mer ! Et comment ne pas tomber sous le charme de l’extrême sud de la Corse: Bonifacio, Santa Giulia, les îles Lavezzi… autant de lieux qui font rêver, certainement parmi les plus beaux de l’île de beauté.
    Un concept de voyage original qui donne envie de partir demain ! Merci de nous l’avoir fait connaitre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s