Comment trouver un travail à Hong Kong ?

Hong-Kong-Central-Business-District-wpcki

Vous me l’avez TELLEMENT demandé depuis 1 an ! Oui, je me devais de vous faire cet article… Mais avant toute chose, je préfère vous avertir : je n’ai pas LA solution miracle, et il y a toujours une part de chance dans la construction d’un projet… Je suis néanmoins convaincue que rien n’est impossible et qu’avec de la persévérance, chaque rêve se réalise ! Vous trouverez dans cet article les réponses aux questions que vous me posez depuis quelques temps et une petite check-list des choses à savoir 😉 Bonne recherche !

ÉTAPE 1 – Visas & contrats de travail ne doivent plus avoir de secret pour vous

Quel visa pour travailler à Hong Kong ? Faut-il un visa pour faire un stage à Hong Kong ? Ai-je besoin d’un visa pour de simples vacances ? Voilà vos principales interrogations auxquelles – à l’aide de quelques compagnons de blogging – je vais tenter de répondre.

En 2014 (sacrés petits chanceux), le visa vacances-travail (ou working holiday visa) a enfin OUVERT à Hong Kong ! En ce qui concerne toutes les formalités, je suis obligée de vous rediriger vers cet article tant il est complet et bien fait : vous y trouverez toutes les étapes nécessaires pour obtenir le fameux graal ! Pour rappel, le PVT-WHV à Hong Kong vous permet de vivre dans toute la région administrative de Hong-Kong pendant une période maximum d’une année MAIS si vous souhaitez y rester, vous devez impérativement le transformer en contrat de travail dit « local ». (vs le contrat d’expatriation obtenu par le biais de VIE par exemple.)

Pour info : « Depuis 2008, les entreprises ont considérablement revues leurs contrats expatriés. Les contrats d’expatriés incluant appartement de fonction, bonus salarial, frais de scolarité sont aujourd’hui l’exception. Place aux contrats locaux ! les expatriés d’entreprise ne représentent plus que 19% des français à l’étranger contre 36% il y a 10 ans. Cela s’explique car plus de la moitié des expatriés travaillent pour des sociétés locales et même certaines entreprises françaises recourent au contrat local pour faire des économies. »

Mais comment obtient-on ce contrat local ? En se faisant « sponsoriser » par une entreprise ! Et comment se faire « sponsoriser » par une entreprise ? Nous y reviendrons en étape 2. (Un vrai labyrinthe cet article :))

Quelques petites choses à savoir sur ce contrat…

  • Salaire fixe
  • 3 mois de période d’essai (cette période peut varier jusqu’à 6 mois au maximum.)
  • Salaire payé par virement sur un compte bancaire Hongkongais d’où la nécessité d’ouvrir un compte en banque. Je vous conseille HSBC.
  • 7 à 20 jours de congés par an. (J’en avais 15) Néammoins, il existe une quinzaine de jours féries tels que Pâques ou Noël à Hong Kong donc pas mal de possibilités de voyager… ou de se reposer !
  • Aucune cotisation pour la retraite lors de sa première année de travail (Racheter ses semestres par la suite n’est pas rentable.) Par contre, vous commencez la cotisation au bout de 2 ans grâce à un fond de retraite affilié à votre entreprise en général. Ce sont des entreprises « privées » auxquelles font appel les entreprises comme Manulife ou encore SunLife Financial. Vous trouverez toutes les infos sur ce site et celui-ci.
  • Aucune protection en cas du licenciement (le salarié peut se faire licencier du jour au lendemain sans AUCUNE indemnité.)
  • Le lien avec la Sécurité Sociale n’est pas maintenu.
  • Protection santé dans certains contrats (mais personnellement, je n’en ai jamais été satisfaite)
  • Possibilité de bénéficier du 13ème mois (c’était personnellement mon cas.)

Pas de panique, vous voilà prévenus… Oui, notre bon vieux système français compte BEAUCOUP d’avantages !

ÉTAPE 2 – Sachez précisément ce que vous souhaitez faire à Hong Kong ! 

À Hong Kong, les études prestigieuses sont certes un atout, mais ne suffisent pas. La première chose qu’un employeur va demander à son candidat, c’est « que voulez-vous faire ? » Répondre à cette question pourtant basique n’est pas toujours facile, donc bossez-la 😉

Sachez qu’à Hong Kong, il est possible de travailler dans tout et n’importe quoi mais en particulier dans le secteur de la finance. « Un français sur sept exerçant une activité à Hong Kong travaille dans le secteur financier. » indique Arnaud Barthélémy, consul général de France à Hong Kong et Macao en 2014. Je ne vais pas vous le cacher, la majorité des jeunes français rejoignant Hong Kong le font par le biais du volontariat international en entreprise (VIE) ou du stage. L’industrie juridique arrive en seconde position. « HK et Singapour sont les îles de l’état de droit et de la sécurité juridique au milieu d’un continent où l’on voit ces choses de manière souvent différentes. En conséquence, les firmes occidentales préfèrent signer des contrats de droit hongkongais. Passant souvent par la création de filiales à HK. Cela contribue au succès de toute une industrie : bureau d’avocats, fiduciaires, gestion d’entreprises. » La logistique et le commerce du luxe arrivent respectivement en 3ème et 4ème position.

Une fois que vous aurez déterminé ce que vous souhaitez faire (avec la traduction anglaise évidemment !) AU BOULOT ! Il me semble vous avoir déjà donné la liste des sites pour rechercher un travail à Hong Kong mais dans le doute, la revoici :

  • Jobsdb ou LE site pour rechercher du travail à Hong Kong ! Il est très complet et vous recevrez souvent des nouvelles offres ! Ne vous arretez pas aux offres demandant de parler Cantonais et/ou Mandarin. Oui c’est préférable mais si vous faites l’affaire lors de l’entretien, cela ne vous portera pas préjudice !
  • Indeed HK
  • AsiaXpat 
  • La CCI de Hong Kong ! Vous pouvez également prendre rendez-vous avec l’un des conseillers mais, une nouvelle fois, pas de panique si ce dernier vous décourage ou vous demande de vous reconvertir. Pour ma part, je travaillais dans le digital et on m’a conseillé de me reconvertir et devenir commerciale ! Ce que je n’ai pas fait evidemment…
  • Pour des jobs un peu moins conventionnels : rendez-vous sur https://www.wwoofchina.org/home/ ou l’helpX 

Vous avez également les groupes Facebook :
– Working in Hong Kong : https://www.facebook.com/groups/5651910697/
– Hong Kong Jobs : https://www.facebook.com/groups/897784283577283/
– Desesperatly Seeking Hong Kong : https://www.facebook.com/groups/DSHKofficial/

Et puis Craiglist même si on trouve parfois de tout et n’importe quoi !

ÉTAPE 3 – Réseautez ! 

On ne le dira jamais assez mais le réseau est PRIMORDIAL de nos jours ! Et en particulier à Hong Kong ! Vous pouvez d’abord commencer par rejoindre des groupes sur LinkedIn (en ayant veillé au préalable à mettre à jour votre profil en anglais bien-sûr !) Je pense à Asia Jobs, Hong Kong Connection ou encore Hong Kong Networking. Il existe également de (très) nombreuses soirées entre expatriés ! À mon époque (et je pense que c’est toujours le cas), celles-ci se déroulaient dans le bar nommé « Le Tambour » (PUTIN HONG KONG ME MANQUE À CREVER ! – pardon -) Rejoignez ce groupe Facebook pour n’en manquer aucune ! MeetUp fera également l’affaire pour participer à de nombreuses activités tout en rencontrant du monde ! Il y a également pas mal de conférences dans les universités hongkongaises qui sont ouvertes à tout public, vous pourrez éventuellement rencontrer des personnes de votre secteur professionnel en ciblant bien les confs ! A vous de chercher sur le site des unis 🙂

ÉTAPE 4 – Travaillez votre CV 

Bon, avant toute chose, sachez que, contrairement à la France, le CV n’est pas la première chose qu’un employeur attend de son candidat ! Et puis, si en France, ce dernier doit être court, synthétique et chronologique, le CV hongkongais doit être vendu comme un produit : visuellement attrayant, allant à l’essentiel, pratique, facile à comprendre, détaillant compétences, résultats (chiffrés) dans vos missions, langues parlées et titres. Par ailleurs, à Hong Kong, le nombre de pages n’est pas un critère. Le mien tenait (et tient toujours) sur deux pages !

ÉTAPE 5 – Travaillez vos entretiens

Vous avez été rappelé pour un entretien ? Bravo ! À vous de montrer ce que vous savez faire ! Comme je vous l’ai dit pour le CV pas de blabla, pas de chichi mais allez directement à l’essentiel ! Lorsque vous parlez d’une expérience, pensez résultats chiffrés et compétences développées ! (Et ce dans n’importe quel domaine !) Si vous réussissez à justifier de vos « bon » résultats, cela pourra peut-être composer vos lacunes en Mandarin et/ou Cantonais !

ÉTAPE 6 – GO ! 

GO ! On ne se trouve pas d’excuse du genre « Là, je dois faire si, là je dois faire ça » – « Là, je préfère sortir avec mes potes ce soir » – (Sais-tu que si je suis partie à Hong Kong, c’est en répondant à un mail suite au refus de sortir rejoindre mes potes ? Bon, il pleuvait dehors…)

GO ! On ne repousse pas le projet à « demain » (Sais-tu si tu pourras partir demain ?)

GO ! Tu mérites une vie qui déchire, et RIEN ne t’arrêtera (ni les dires de tes parents un peu relou – et surtout inquiets – de te voir partir à l’autre bout du monde, ni l’amoureux(se) ! Si il/elle t’aime, il te rejoindra et/ou vous ne vous perdrez pas…

GO ! L’expatriation est la PLUS BELLE CHOSE que je connaisse depuis mes 27 ans sur cette terre, et c’est bien pour cela que j’en parle à toi, à toi, à toi, et aussi à toi (presque) TOUS les jours sur ce blog !

GO ! Car si je te disais que MOI AUSSI, UN JOUR, JE ME SUIS SENTIE COMME TOI ? Qu’un jour, moi aussi,  j’avais le blues du dimanche soir ? Qu’un jour, moi aussi, j’étais stressée pour un rien, j’avais des problèmes pour dormir, que je me sentais surmenée lors de mon pauvre stage et que je m’effondrais en larmes dès que l’on m’appelait Madame ? Et si je te disais que l’expatriation a mis un STOP sur tous mes maux et a changé ma vie à tous les niveaux, tu me croirais ? Tu aurais raison car c’est la vérité… (C’est vrai que terminer le weekend sur la plage de Shek O avec les copains, il y a pire…)

GO ! Je serai là pour te conseiller et t’aider, tu le sais si tu me connais déjà !

GO ! Sans te retourner… On a qu’une vie (à ma connaissance) et on mérite TOUS ET TOUTES qu’elle déchire !

hongkong1002-1024x677

Bises w/ LOVE !

Article inspiré du très bon blog de Caroline expatriée aux US : « COMMENT TROUVER UN TRAVAIL AUX ETATS-UNIS ? »

MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

7 thoughts on “Comment trouver un travail à Hong Kong ?

  1. Bonjour Laura,
    Je t’ai écris il y a quelques semaines à ce sujet. Merci infiniment pour tes précieux conseils !
    Bonne continuation à toi 🙂

    Caroline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s