Vice-Versa

pixars_inside_out_2015_original

Vous êtes-vous déjà demandé d’où viennent les émotions dans votre tête ? Comment sont-elles érigées ? Pourquoi, parfois, la tristesse amène la joie, la colère amène la peur, la peur amène la colère, la colère amène le dégoût ? Sans doute.

Je parlais justement de ces émotions la dernière fois avec mon ami G. Mon ami G, que je ne connais pas depuis longtemps, est un homme d’une force et d’un mental assez rare, d’un optimisme et d’une envie de vivre incroyable… et pourtant à l’écouter parler de son enfance, de son adolescence, il me donne les larmes… Mort, souffrance, perte d’argent, solitude, drogue, dépression… Un passé fait de drames qu’il ne changerait pas. Pourquoi ? Parce que grâce à ce malheur, il a accueilli au sein de son esprit la plus grande magie qu’il soit : la force. La force de donner et la capacité d’apprécier chaque instant de bonheur qui s’offre à lui : un sourire, une rencontre, un rayon de soleil, un bon repas, une marque d’affection… Un bonheur communiquant que je me plais à apprendre.

Ces émotions humaines sont magnifiquement mise en scène dans Inside Out (Vice versa), le dernier Disney Pixar.

Inside Out est l’histoire d’une petite fille, Riley, qui quitte le monde l’enfance au moment où ses parents décident de quitter le Minnesota pour San Fransisco. Déboussolée, nous assistons au spectacle des émotions de la petite fille : sa joie, sa tristesse, sa peur, sa colère, son dégoût.

La Joie et La Tristesse se perdant accidentellement dans les méandres de son esprit, les trois autres doivent gouverner tant bien que mal, laissant la petite sombrer dans une profonde dépression…

Devant ce spectacle humain, nous nous sentons impuissants. Impuissants car lorsque la joie s’en va, la colère domine, et la petite devient soumise, incapable de reprendre le dessus et d’apprécier sa nouvelle vie… Le périple pour retrouver le sourire est compliqué mais Madame La Joie se bat, entrainant l’imaginaire (représenté par un éléphant pleurant des bonbons) dans sa course folle, tentant de raviver des souvenirs heureux, voulant s’immiscer dans les rêves de Riley.

Madame La Joie comprend soudain, qu’elle n’y arrivera pas seule, que La Tristesse  est son complément, le maillon indispensable pour sortir la petite de la dépression. S’en suit la victoire… Et la délivrance pour le spectateur à bout de souffle tant le suspens est intense. 

Inside Out est vivant, d’une charge émotionnelle intense, d’une positivité accrue. Le spectateur averti pleure et rigole, s’interroge, ne s’ennuie pas une seconde face à ce scénario plein de rebondissements… La vrai force de Pixar, de manière générale, et de ce film en particulier, est qu’il nous regarde droit dans les yeux, en nous touchant personnellement.

Inside Out est un film résolument intelligent, honnête, bouleversant. 

À voir accompagné pour en débattre ensuite.

Vous l’avez vu ? Qu’en avez-vous pensé ? 

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Publié par

#SocialMedia #Rêves #Voyages #Entrepreneurship. Pour me contacter rdv sur Twitter @Laufromparis ou par mail à laupouliquen@gmail.com !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s