Comment être énigmatique ? Sophie Fontanel

C’est loin d’être nouveau, je suis fan d’elle, Sophie Fontanel.

Je vais plus rarement sur son blog depuis que je vis à Hong Kong. La raison ? Une sorte de peur car Sophie me fait aimer Paris virtuellement comme personne. Alors j’ai réduit mes visites. Par crainte du manque étouffant de la ville qui m’a vu grandir. Je l’avais déjà dit : les choses prennent leurs saveurs lorsque l’on ne les vit plus. Je n’ai jamais autant aimé Paris depuis que je ne le vois plus.

Il y a cet article dans lequel je me suis reconnue comme beaucoup de ses écrits. Celui dans lequel elle se dit accessible, peut-être trop. Dans lequel elle dit mettre à l’aise les gens tout de suite, mais pas forcément par envie, uniquement par simplicité comme si elle devait agir comme cela pour se faire accepter. Hier soir, je parlais justement de ça avec un de meilleurs amis ici. Il m’appelle le caméléon qui s’adapte à tout le monde, tous les styles, milieux, âges, envies. C’est vrai. Mais je n’ai aucun mérite, c’est un je ne sais quoi qui me souffle d’être comme ça, et puis… feindre de snober les gens m’ennuie.

L’article de Sophie …

« Vous savez quoi, la première chose que je fais quand je rencontre les gens, c’est d’essayer de les mettre à l’aise, de montrer qu’il n’y a aucune distance entre eux et moi, et de, dès que je le peux, c’est-à-dire tout de suite, parler franchement. Bref, Sonia Rykiel voulait jadis me donner des cours de mystère, eh bien disons que y avait du boulot. Toutefois, je suis fascinée par le mystère quand je le vois, les hommes silencieux me font trembler d’extase et je me rêve parfois, hiératique, avançant dans la ville dans le règne de mon silence à moi, juste offerte aux regards, comme cette femme qu’on voit ici, vue au très beau défilé, hier, de Giambattista Valli.

Je me dis que je pourrais être un jour cette femme qui n’aurait rien à dire, non pas par connerie mais par acceptation du regard des autres, par tranquillité en quelque sorte. Ce serait un moment fabuleux, celui où je marcherais avec la jupe fendue (ça, j’ai), le foulard en bibi sur la tête (ça, j’ai pas), dans la splendeur de moi-même. Je m’étouffe de rire en écrivant ça tellement c’est pas possible, en fait. Tellement j’ai la frousse et me replie le plus souvent sur un côté tacata tacata voilà les Dalton. Mais ça fait du bien de rêver, de voir cette image, cette sublime tenue de Giambattista et, grâce à un bel habit, de décoller un peu. »

 MY INSTAGRAM / FACEBOOK TWITTER / PINTEREST

Publié par

Blogueuse Parisienne ex-expatriée à Hong Kong, je tiens ce blog lifestyle & voyage depuis 2014. Merci de m’avoir lu et n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire ! Bisous ! Laura

2 thoughts on “Comment être énigmatique ? Sophie Fontanel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s