Comment porter le short-culotte

J’ai des souvenirs du short culotte comme on a des souvenirs de sapes d’enfance. D’abord, celui de la cagoule que ma mère achetait à chaque fois que l’hiver approchait. Elle disait qu’elle était le moyen le plus efficace de nous protéger, moi et mon frère, du grand froid : il suffisait de l’enfiler pour avoir la tête, les oreilles et même le menton réchauffés. Puis les jupes écossaises des dimanches entre 93 et 96 chez la grand-mère, ou celles de chaque premier jour d’école primaire pour être, selon ma mère (encore) branchée, distinguée sans trop se différencier.

Une année, la mode a commencé au début de l’année scolaire. A Noël, les cadeaux pour les enfants, fillettes inclues, c’était les survêtements « Adidas » ou « Champion ». Bien ultime pour ne pas être exclu socialement des impitoyables cours de récréation qui ont marqué toutes les générations…  J’ai fini par posséder deux sweats l’hiver 96 et je me souviens de la fierté non dissimulée avec laquelle je les portais.

C’était l’époque des billes qui roulaient, des rivières de calots et des entrainements de bisous sur les mains au petit coin.

Mais les sapes qui ont laissé la marque la plus profonde dans ma mémoire sont celles de l’école, celles du short-culotte. Le short-culotte qui avait cet avantage d’être confortable tout en étant féminin, que l’on aurait pu qualifier (si le vocabulaire de la mode avait déjà été largement américanisé) de fringue « boy-friend »…

Le dessous qui te servait à la fois à jouer à la corde à sauter, à la balle au prisonnier tout en pouvant pavaner devant les garçons d’antan (qui ne tarissaient pas d’éloges à notre égard…si « planche à pain » est une éloge………………………………)

A quoi cela sert-il de mettre trois petits points alors que l’on pourrait en mettre 100 de plus ? Quitte à être subjectif, allons dans l’excès et laissons de côté les règles de grammaire……………….

En parlant de langue française, savez-vous que (vous avez vu, je fais comme si il y avait des vrais gens qui me lisaient) l’orthographe de certains de nos mots avait changé ? Genre « nénuphar » s’écrit désormais « nénufar » – c’était plus canon avant  non ? – comme je suis sympa, je vous mets le lien de l’ensemble des nouveaux mots ici.

Ou en étais-je ? Ah oui….

Et puis un jour il a disparu, finalement il écrasait vachement les fesses quand même… Et le grand débarquement des « pattes d’eph » ne sait pas fait attendre.

Rien n’est plus éphémère que la mode. Ce qui dure, c’est les icônes de mode.

Après 15 ans de solitude dans nos placards, il est revenu. Après 30 millions de magazines étalant 1000 styles du plus avant-gardiste au minimaliste en passant par l’excessif. Après le fric passé dans la fringue qui te consolera de tes maux (illusion), des maladies (illusion), de ton excès de gâteau au chocolat (illusion), des gens, de l’overdose, de ta ville, du chômage, de la pression, des journalistes qui t’angoissent, des crimes, de la peur de l’avenir, du besoin de réussir, de la pression médiatique… Il est de nouveau là pour nous, petites fille que l’on était, mal fagotées, aux multitudes de barrettes colorées retenant nos cheveux à fourches ou nos « palmiers » flirtant avec le ciel…

Et je le porte presque à la Wonder Woman, et j’adore le satin fluide qui caresse ma peau et je vous embrasse mes chéri(e)s.

 

Wonder Woman et son short-culotte ! Nous n’avons RIEN inventé…

PS : Décidément très subjectif cet article

Bon week-end…

Publié par

Blogueuse Parisienne ex-expatriée à Hong Kong, je tiens ce blog lifestyle & voyage depuis 2014. Merci de m’avoir lu et n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire ! Bisous ! Laura

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s