BLACK SWAN

 
Black face. Mais tout dépend de la subjectivité de ce yin et de ce yang intérieur. La chose noire peut devenir blanche mais peut être était elle blanche à l’orée du monde immense…Le recul appelle la controverse. Mauvaise chair oscarisée? Entourloupe médiatique sur le dos de notre actrice ? Ce film m’a personnellement fait vivre…et ressentir. Arabesques magiques, la force de la faiblesse règne, des larmes aux rires, de l’apaisement à la peur panique. L’art du cinéma souligne avec briot le jeu de l’actrice. Ce nouveau lac des cygnes par Darren Aronofsky ne laisse pas ses spectateurs insensibles…et soulève problématiques. L’acharnement médiatique et la volonté d’être toujours en haut de l’affiche. La construction post-maternelle et la cruauté de cette défiance supposée cause de l’épanouissement. La force d’une ambition conduisant à la destruction. Le dédoublement de personnalité quand la quête de soi même et la perfection deviennent des obsessions. Aronofsky nous livre sur grand écran les coulisses d’un drame merveilleusement interprété, non loin de la réalité. Portman demeure époustouflante, cible des fantasmes et obsessions du géniteur de cette revisite.

Publié par

#SocialMedia #Rêves #Voyages #Entrepreneurship. Pour me contacter rdv sur Twitter @Laufromparis ou par mail à laupouliquen@gmail.com !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s